Vincent Dumestre : “Notre mission est également d’ouvrir les champs de culture musicale”

par | 21 septembre 2021 | Vie culturelle

Le Concours Corneille, lancé par Le Poème harmonique, se tient du 23 au 26 septembre à la chapelle Corneille à Rouen. Cette 5e édition, à nouveau consacrée aux voix baroques, accueille 26 jeunes interprètes de 13 pays différents. Jusqu’à la finale, ils devront séduire les 7 membres du jury, présidé par le contre ténor, Andreas Scholl. Entretien avec Vincent Dumestre, directeur artistique du Poème harmonique.

L’édition 2021 du Concours Corneille est à nouveau consacrée à la voix. Pourquoi ce choix ?

Nous sommes dans une région amatrice de production lyrique avec le Théâtre de Caen et l’Opéra de Rouen. Il y a une dynamique sur ce territoire. Nous le voyons lors de nos concerts : le public est sensible à la rhétorique de la voix. Cela correspond aussi à une envie.

Y a-t-il aussi une attente des jeunes interprètes ?

Non, ce n’est pas une raison. Il y a des formations de plus en plus poussées dans les pays d’Europe, notamment en France. Sortent des grands conservatoires de jeunes chanteurs de plus en plus aguerris au baroque. Il ne faut pas les laisser errer dans la nature. Le concours leur offre un tremplin. Quand nous regardons les précédents lauréats, il y a Eugénie Lefebvre qui a chanté dans de grands opéras. Julie Roset mène une carrière avec un répertoire baroque. Nous avons donc le devoir d’organiser les choses.

L’attente vient-elle de la part des lieux culturels ?

Il y a beaucoup de demande de la part des opéras. Nous constatons de plus en plus de formations qui ouvrent vers la professionnalisation. Comme L’Académie de l’Opéra de Paris qui met les jeunes sur la scène. Les candidats du concours attendent d’être auditionnés pour gagner et être entendus. Nous avons un jury international avec des personnalités et des représentants de lieux prestigieux.

Pourquoi avez-vous confié la présidence du jury à Andreas Scholl ?

Un président, c’est un poste assez subtil à tenir. Il faut avoir chanté, avoir l’empathie de celui qui sait ce que c’est d’être sur scène. Andreas Scholl, une personne bienveillante, est la star des contre-ténors qui a une expérience sur toutes les scènes du monde. 

En quoi le choix du répertoire est important ?

Nous jugeons la capacité scénique et dramatique des candidats sur scène. Nous souhaitons aussi que les chanteurs soient intelligents sur le choix de leur répertoire. Celui-ci doit correspondre à leur voix. Il est important de trouver les œuvres qui vont bien à sa voix, qui la mettent en valeur. On n’apprend pas assez à ouvrir son répertoire, à sortir des grands classiques. Notre mission est également d’ouvrir les champs de culture musicale.

Est-ce que cette 5e édition sera particulière ?

Nous allons vivre une édition spéciale. Après un an et demi d’absence sur les scènes, nous avons reçu plus de 100 dossiers. Nous avons une liste d’artistes très forts qui représentent bien tous les grands conservatoires et lieux musicaux du monde. Nous pensions avoir une plus forte représentation de l’Europe en raison des problématiques de voyage. Nous avons en fait attiré de belles candidatures d’Australie, du Canada, d’Israël, de Corée du Sud et de l’Europe.

Le programme

  • Premier tour : jeudi 23 septembre de 10 heures à 13h15 et de 14h30 à 17h45 et vendredi 24 septembre de 10 heures à 12h45
  • Deuxième tour : samedi 25 septembre de 11 heures à 12h45 et de 14 heures à 15h45
  • Finale : dimanche 26 septembre à 16 heures

Infos pratiques

  • Concours à la chapelle Corneille à Rouen
  • Entrée libre lors des premier et deuxième tours
  • Tarif : 5 € pour la finale
  • Réservation au 02 35 14 20 90 ou sur www.lepoemeharmonique.fr
  • photo : François Berthier

Relikto et Le Poème harmonique vous fait gagner des places pour la finale

  • Pour gagner vos places pour la finale du Concours Corneille, il faut répondre à cette question, envoyer votre réponse à relikto.contact@gmail.com
  • Le Concours Corneille s’attache à promouvoir la musique baroque. Lequel de ces compositeurs n’appartient pas à ce mouvement musical des XVIIe et XVIIIe siècles ?

1. Jean-Sébastien Bach

2. Giuseppe Verdi

3. Antonio Vivaldi

4. Claudio Monteverdi

À lire également

Retour au Présent

Retour au Présent

La compagnie Little Boy présente cette nouvelle saison 2021-2022 vendredi 1er...