Viva Cité à Sotteville : les riches et la Compagnie n°8

par | 26 juin 2015 | Art de la rue

Pendant le festival Viva Cité qui se tient du 26 au 28 juin à Sotteville-lès-Rouen, la Compagnie n°8 présente deux spectacles, Garden Party et Cocktail Party. Deux fois plus de raisons de se moquer des plus riches.

 

© Floc'h

© Floc’h

La Compagnie n°8 a un humour féroce. Souvenez-vous de Monstre(s) d’humanité, présenté il y a deux ans à Viva Cité. La troupe d’Alexandre Pavlata jouait huit puissants à l’ambition dévorante et à la cruauté dévastatrice qui se transformaient en des monstres assoiffés d’argent.

 

Le ton est tout autant caustique dans Garden Party et Cocktail Party. Dans les deux nouvelles créations de la Compagnie n°8, il est question de la bourgeoisie, de l’aristocratie. Pour écrire ces spectacles, Alexandre Pavlata est allé piocher quelques informations dans les travaux de recherches des sociologues, Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon. « Leurs ouvrages m’ont tout de suite parlé. Le monde des riches est un monde dans un monde. Ils ne se mélangent pas. Ils organisent leur rallye. Ils marient leurs enfants. C’est le droit du sang qui prime ».

 

Le metteur en scène a aussi rencontré une grande famille. « Ce qui est étonnant c’est qu’il sont accessibles, simples, ouverts. Mais il y a une limite à ne pas dépasser. Il faut savoir où est sa place. Ils restent surtout très discrets. Contrairement aux nouveaux riches ». Autre source d’informations : les écrits de Nadine de Rothschild. « Ces livres m’ont beaucoup amusé ».

 

Dans Garden Party et Cocktail Party, la Compagnie n°8 s’amuse avec les codes de cette aristocratie. « Ce sont des personnages ayant des manières qui appartiennent au passé. Nous sommes au théâtre ». Dans ce monde qui n’est pas en crise pour tous, certains poursuivent leur petite vie, organisent des réceptions, se promènent dans le déni et l’insouciance, se complaisent dans l’ennui, s’inventent des soucis. Juste pour se prouver qu’ils sont bien en vie. La Compagnie n°8 porte un regard satirique sur cette bourgeoisie, pointe ses failles, jongle avec les rituels désuets. Réjouissant !

 

La Compagnie n°8

  • Garden Party, anthropologie de l’insouciance : samedi 27 juin à 14h30, dimanche 28 juin à 16 heures, départ de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, rue de Paris
  • Cocktail Party, sociologie du superflu, samedi 27 juin à 21h30, cour de l’école Jules-Michelet.

 

Viva Vité

  • Vendredi 26 juin à partir de 19 heures, Samedi 27 juin à 11 heures, dimanche 28 juin à 10 heures à Sotteville-lès-Rouen. Festival gratuit.
  • Programme complet sur www.atelier231.fr

 

Lire également l’article sur Les Grooms et O.p.U.S.

 

 

À lire également

suscipit ipsum dolor. Praesent commodo sed libero. venenatis Lorem luctus elementum quis