/

La compagnie In Fine dialogue avec l’abbaye de Jumièges

photo : Rolan Boyer

Il faudra se lever très tôt pour découvrir la nouvelle création de la compagnie In Fine. [Levant’i], un spectacle musical chorégraphié, se joue dans les ruines de l’abbaye de Jumièges dimanche 28 août à 7 heures du matin lors des Musicales de Normandie et des Nuits Normandie impressionniste.

In Fine aime les défis. La compagnie rouennaise, portée par Sylvain Dubos, musicien, et Guillaume Varin, danseur acrobate, investit les espaces publics pour renouveler son langage artistique. Après Fontaine-Guérard, elle s’empare d’une autre abbaye normande, celle de Jumièges. « C’est un lieu qui nous fait rêver, confie Sylvain Dubos. Son histoire et sa beauté nourrissent notre imaginaire. Le site raconte tellement et nous happe par sa hauteur ». 

C’est sur ces façades imposantes de la ruine qu’In Fine imagine cette nouvelle création, donnée lors des Musicales de Normandie et des Nuits Normandie impressionniste. Elle le fera dimanche 28 août à l’aube. « C’est une première pour nous. Il faudra être prêts tant dans le corps que dans l’esprit. Le réveil sonnera très tôt pour avoir un temps d’échauffement conséquent ». Ce spectacle sera donc une réelle prouesse artistique.

Des vibrations

[Levant’i], le soleil qui se lève en géorgien, est inspiré du tableau de Claude Monet, Impression soleil levant, peint au Havre. La chorégraphie aérienne joue avec les premières lueurs et les ombres du matin sur les parois de l’abbaye. « Nous tentons de créer une sorte de vibration que l’on retrouve dans les peintures », explique Sylvain Dubos. 

Quant à la musique, « pas de réveil en fanfare ! ». Le musicien est allé capter des bruits du port du Havre, des chants d’oiseaux au petit jour et des paroles dans différentes langues de personnes évoquant le lever du soleil. Tous ces sons s’entrelaceront aux mélodies d’Europe de l’Est. « Avec cette musique, nous voulons décaler le regard et la perception du site. Que vont produire ces sonorités dans un lieu où elles n’ont rien à y faire ? Comme avec la danse, il faut retrouver cette vibration. Cela va permettre d’entamer un dialogue » avec une abbaye, personnage principal de [Levant’i].

Infos pratiques

  • Dimanche 28 août à 7 heures à l’abbaye de Jumièges
  • Spectacle gratuit
  • Réservation au 07 61 24 70 41 ou sur www.musicales-normandie.com
  • Il est possible de planter une tente dans les jardins de l’abbaye la veille du spectacle et d’y passer la nuit. Inscription sur www.normandie-impressionniste.fr