Le corps reste le sujet central de cette création de David Bobée. Warm est un spectacle écrit pour un porteur et un voltigeur, pour une comédienne qui récite le texte de Ronan Chéneau. Edward Aleman et Wilmer Marquez, acrobates remarqués dans le Roméo et Juliette du directeur du CDN de Haute-Normandie, reforment ce duo de main à main époustouflant.

 

photo Sophie Colleu

photo Sophie Colleu

« La première fois, on a failli mourir ». Cette première, c’était en Indonésie. « Nous avons répété et joué aussitôt. C’était très éprouvant ». Eprouvant à tel point que les deux acrobates perdent 3 kilos lors d’une série de représentations d’une semaine. Pour Edward Aleman et Wilmer Marquez, respectivement voltigeur et porteur, Warm est non seulement une performance mais surtout « une expérience, un pari à chaque fois ».

 

Dans cette pièce, David Bobée joue avec les contraintes des acrobates. « Au cirque, on part d’une vérité. Ce n’est pas seulement beau. Il y a un effort. Et Warm, c’est ça. Il y a une beauté et la vérité d’un être humain. Nous sommes confrontés à nous-mêmes. Pour réussir, il faut travailler beaucoup. Là, nous montrons les limites de notre corps, la fatigue, la difficulté », confie Edward Aleman.

 

David Bobée a multiplié les obstacles. Les deux artistes colombiens se retrouvent au milieu de deux murs de projecteurs, installés de chaque côté du plateau. Au fil de la pièce, la lumière est de plus en plus intense. La chaleur aussi puisque le thermomètre peut atteindre 45°. Edward Aleman et Wilmer Marquez sont alors face à leurs pires ennemis. « La lumière parce qu’elle aveugle et nous empêche de nous concentrer. Et la chaleur qui nous fait transpirer. Il est très difficile d’effectuer les numéros », remarque Wilmer Marquez.

 

 

De ces contraintes, les acrobates en ont fait « des possibilités ». « Quand tu travailles, tu dois t’échauffer. Là, tu entres dans une espèce de bulle chaude. Ton corps est différent. Il est souple et plus résistant », explique Wilmer Marquez. « C’est comme le fer, quand il est chaud, tu peux le manier », précise Edward Aleman. « Ton corps est chaud, il accepte davantage l’effort ».

 

Des efforts, Edward Aleman et Wilmer Marquez en feront pendant 45 minutes parce qu’ils sont pris dans ce feu étouffant, étourdissant. Ils luttent pour enchainer les portés, pour rester en équilibre, pour résister à cette voix injonctive et obsédante – celle de Séverine Ragaigne – et aux mots troublants de Ronan Chéneau.

 

Parce que Warm, c’est aussi un long poème, une belle déclaration d’amour d’une femme qui cherche à assouvir ses désirs. Elle est là. Elle énumère ses fantasmes. Elle s’impose par la parole. Elle impose des figures aux deux acrobates. Une nouvelle fois, David Bobée interroge le langage du corps.

 

  • Jeudi 2 et vendredi 3 octobre à 20 heures, samedi 4 octobre à 18 heures, lundi 6 et mardi 7 octobre à 20 heures au théâtre des 2 Rives à Rouen. Tarifs : 14 €, 9 €. Réservation au 02 35 03 29 78 ou sur www.cdn-hautenormandie.fr
  • Spectacle tout public à partir de 14 ans
  • Samedi 4 octobre : représentation traduite en langue des signes et rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle.
  • Edward Aleman et Wilmer Marquez présentent Quien Soy ? les 4 et 5 novembre à la Maison de l’Université à Mont-Saint-Aignan