Les mystères du déracinement

par | 13 octobre 2020 | En famille, Terres de paroles, Théâtre

Les Détaché.e.s est une grande traversée dans la vie d’un homme, incarcéré pour une longue peine. Le Chat foin de Yann Dacosta la raconte du 14 au 17 octobre à la salle Louis-Jouvet à Rouen avec L’Étincelle, dans le cadre de Terres de Paroles, avant une tournée en Normandie.

Des rencontres

Cette aventure artistique collective a commencé par des rencontres émouvantes. La compagnie de Yann Dacosta a animé des ateliers d’écriture dans le milieu carcéral en Normandie. « Nous avons travaillé avec des personnes sensibles, touchantes qui ont envie de s’en sortir. Nous nous sommes demandé comment elles avaient pu en arriver là. Un détenu m’a particulièrement ému. Cela fait des années qu’il est là. Comme il ne sait pas où aller quand il sort, il refait une connerie pour revenir en prison. Plusieurs questions nous ont traversés. Comment peut-on survivre lorsqu’il n’y a plus de lien ? Qu’est-ce qui nous relie au monde ? », confie le metteur en scène. Les comédiens et les comédiennes du Chat foin se sont alors penchés sur la notion de détachement. Dans les échanges, « nous avons accédé à des bribes de choses personnelles, comme leur enfance, leur vie… »

Une écriture

Les témoignages des détenus, leurs textes également, ont nourri l’écriture de cette nouvelle pièce de théâtre du Chat foin. C’est Manon Thorel qui signe Les Détaché.e.s, créé du 14 au 17 octobre à L’Étincelle à Rouen. « Elle a écrit une première scène saisissante. Nous avons ensuite entamé un travail d’improvisation, de plateau et elle a poursuivi l’écriture ». Dans Les Détaché.e.s, il y a Jean, 35 ans, condamné à la réclusion à perpétuité. Il est en prison depuis 12 ans et sa mère, Claude, vient le voir pour la première fois. Le face à face va être d’autant plus compliqué qu’il va plonger Jean dans son histoire. « On va remonter la vie de ce personnage et celle de la cellule familiale ».

« Un spectacle puzzle »

L’histoire de Jean, mise en scène par Yann Dacosta, Stéphanie Chêne et Manon Thorel, avance à coups de flashbacks. « Ce sont des portes qui s’ouvrent sur des instants de sa vie où on pourrait voir les blessures, les fêlures, les ruptures. C’est un spectacle puzzle avec une vingtaine de pièces. Ce sont des bouts d’éclairage d’une vie carencée. Nous n’avons pas envie d’excuser mais de comprendre », explique Yann Dacosta. Sur le plateau, deux îlots où évoluent Bryan Chivot, Jade Collinet, Aurélie Edeline, Martin Legros et Manon Thorel.

Infos pratiques

  • Mercredi 14, jeudi 15, vendredi 16 octobre à 20 heures, samedi 17 octobre à 18 heures à la salle Louis-Jouvet à Rouen
  • Durée : 1h40
  • Spectacle tout public à partir de 14 ans
  • Tarifs : de 16 à 3 €. Pour les étudiants : carte Culture
  • Réservation au 02 35 98 45 05 ou sur www.letincelle-rouen.fr
  • photo : Virgine Meigné

En tournée

  • Mardi 8 décembre à 20 heures à la Maison de l’Université à Mont-Saint-Aignan. Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation. Tarifs : de 12 à 5 €. Pour les étudiants : carte Culture.  Réservation au 02 32 76 93 01 ou sur www.mdu.univ-rouen.fr
  • Jeudi 10 décembre à 20 heures au Rayon vert à Saint-Valery-en-Caux. Tarifs : de 19 à 10 €. Réservation au 02 35 97 25 43 ou sur lrv-saintvaleryencaux.com
  • Vendredi 29 janvier à 19h30 au théâtre de La Renaissance à Mondeville. Tarifs : de 14 à 8 €. Réservation au 02 31 35 65 94 et sur www.larenaissance-mondeville.fr
  • Mardi 2 février à 20 heures à la scène nationale de Dieppe. Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr
  • Jeudi 11 février à 20 heures à l’espace culturel François-Mitterrand à Canteleu. Réservation au 02 35 36 95 80

À lire également

neque. massa Donec mi, ut et, ipsum risus mattis ut diam libero.