//

Le festival Rush en ballades intimes et à l’énergie fiévreuse

photo : Tajette O Halloran

Du rock, de la folk, du rap, de l’électro, de la chanson… Voilà l’affiche de Rush 2024. Le festival du 106 reste nomade dans l’agglomération rouennaise et accueille du 6 au 15 juin seize artistes, régionaux et internationaux, avec quelques belles découvertes.

La formule reste la bonne : des lieux patrimoniaux ou verdoyants comme décor naturel et inspirant, des espaces suffisamment grands, mais pas trop, pour accueillir du public et permettre une proximité, des concerts gratuits, des groupes et artistes plus ou moins connus, choisis de manière audacieuse, pour éveiller une curiosité. C’est Rush, le festival du 106, « notre terrain d’expérimentation et d’innovation », selon Jean-Christophe Aplincourt, directeur de la SMAC rouennaise. La nouvelle édition qui se tient du 6 au 15 juin dans six endroits différents et quatre villes de la métropole rouennaise a de quoi susciter quelques envies. 

C’est un format imposé en 2021 lors de la crise sanitaire et renouvelé l’année suivante. Il est « en adéquation avec l’éthique que l’on doit développer en tant que structure subventionnée et avec la vision du monde que l’on a aujourd’hui. Nous voulons être dans l’innovation artistique et nous devons nous réinventer avec les contraintes d’une réalité nouvelle. Et nous le faisons avec des artistes nouveaux qui ont des singularités », explique Jean-Christophe Aplincourt.

Rush 2024 commence avec Grace Cummings (en photo), chanteuse australienne à la voix ample et aux ballades folk, avec Andrew Savage, cofondateur de Parquet Courts, en solo, avec Agathe Plaisance et son univers mélancolique. Ce sera plus rock avec le trio Dream Wife et Métro Verlaine, avec Snõõper et Flying Blanket Mystery. Les couleurs musicales se mélangent avec le rap du Nord de Ben PLG, celui plus sombre du Z, le raï électro de Sami Galbi et le rock psychédélique d’Ali. La soirée promet d’être fiévreuse avec l’énergie puissante de BCUC et de Baby Volcano. Ce sera plus intime avec l’auteur, compositeur et interprète, Noé Preszow, qui vient de sortir un nouveau album, avec Jean qui porte un regard sur une jeunesse en recherche de sens, et avec Rédèr Nouhaj et ses personnages aux multiples histoires.

La programmation

Jeudi 6 juin à 18 heures

  • Grace Cummings, A. Savage, Agathe Plaisance au jardin de l’Hôtel-de-Ville à Rouen

Vendredi 7 juin à 19 heures

  • Dream Wife, Métro Verlaine à L’Académie du Shed à Maromme

Samedi 8 juin à 16 heures

  • Ben PLG, Sami Galbi, Ali, Le Z au parc du Champ des Bruyères à Saint-Étienne-du-Rouvray

Jeudi 13 juin à 19 heures

  • BCUC, Baby Volcano à l’Université de Mont-Saint-Aignan

Vendredi 14 juin à 19 heures

  • Snõõper, Flying Blanket Mystery à l’Aître Saint-Maclou à Rouen

Samedi 15 juin à 18 heures

  • Noé Preszow, Jean, Rédèr Nouhaj à l’Expotech 103 à Rouen

Infos pratiques

  • Du 6 au 15 juin dans divers lieux de la métropole rouennaise
  • Concerts gratuits
  • Pas de réservation
  • Aller au concert en transport en commun avec le réseau Astuce