//

« Dans le Bain du monde » avec Terres de paroles

photo : Laura Stevens

Pour cette édition 2024, Terres de paroles devient à nouveau printanier et veut offrir une plongée Dans Le Bain du monde. Neuf jours de festival, du 1er au 8 juin, avec des rencontres avec des autrices et des auteurs, des spectacles et des concerts qui se tiendront à l’abbaye de Jumièges et dans plusieurs  lieux de la Seine-Maritime.

Terres de paroles, le festival dédié à la littérature, va chercher une ligne directrice chez un auteur. En 2023, c’était La Vie c’est maintenant, un des vers du poème de Jacques Prévert, Embrasse-moi, pour continuer à s’émerveiller. Pour cette édition, ce sera une immersion Dans Le Bain du monde. Comme le suggère Christian Bodin dans Tout Le Monde est occupé, « Rien de tel qu’un enfant pour vous mettre dans le bain du monde ». Un clin d’œil en forme d’hommage à cet auteur disparu il y a un an et demi. 

« Quand nous évoquons la programmation, nous aimons réfléchir à partir de la littérature qui décrit le monde et offre des bouées auxquelles nous pouvons nous raccrocher, explique Rémi David, conseiller littéraire et artistique. Il y a une grande richesse des possibles dans la littérature qui permet de nous plonger dans ce monde avec ce qu’il a de meilleur et de pire. C’est une oscillation entre ces deux pôles ».

50 rendez-vous

Terres de paroles 2024, ce sera 50 rencontres, lectures et concerts en Seine-Maritime du 1er au 8 juin. Bartabas, Laurent Gaudé, Mohammed Mbougar Sarr, Jérôme Garcin, Marie NDiaye, Yasmina Reza se retrouveront à l’abbaye de Jumièges. Dominique A y interprétera avec une formation jazz Memento. Rendez-vous avec Fred Duval, Emem, Matthieu Farcy, Sébastien Bailly et Christophe Brault pour « écrire l’avenir ». Nadia Tereszkiewicz lira L’Usure du monde de François-Henri Désérable. Cécile Coulon (en photo) proposera une lecture de son nouveau roman, La Langue des choses cachées, et un jogging littéraire. Clément Viktorovitch reviendra sur L’Art de ne pas dire.

La musique tiendra une place particulière dans ce Terres de paroles 2024 avec Lisette Lombé et Souleymane Diamanka, Foray et Julien d’Abrigeon, Ludwig Brosch et Stéphane Herzog, Michka Assayas et Alexandre Fillon, Lonny et Pierre Lemarchand et le Munstrum Théâtre. Enfin, le collectif Scale s’installera à l’aître Saint-Maclou à Rouen. Son Hulahoop, une installation numérique et lumineuse, créera des formes géométriques et hypnotiques dans cet endroit aux ambiances mystérieuses.

Infos pratiques

  • Du 1er au 8 juin à Jumièges, Rouen, Sotteville-lès-Rouen, Grand-Quevilly, Dieppe et Duclair
  • Programme complet et réservation en ligne