Yveline Rapeau est directrice de La Brèche à Cherbourg. A partir du lundi 2 novembre, elle dirigera également le cirque-théâtre à Elbeuf. Nommée en septembre, elle souhaite ainsi donner une autre dimension aux deux pôles nationaux des arts du cirque.

 

photo Christelle Tophin

photo Christelle Tophin

Une femme de conviction. Yveline Rapeau est une passionnée de cinéma. Très vite, elle s’est tournée vers le spectacle vivant, notamment vers le cirque contemporain. « Cela a été un vrai coup de foudre ». Il y a vingt ans, ce fut la rencontre avec Archaos, Les Colporteurs, Les Arts Sauts, le Cirque Plume… « J’ai toujours eu la conviction qu’il était possible d’associer exigence artistique, forme et art populaire. Il y avait, dans le cirque contemporain, un enjeu formidable pour tenir ce pari. Pour moi, c’était un champ idéal pour réaliser un projet professionnel ».

Pendant ces années, Yveline Rapeau a vu ce cirque, alors qualifié de nouveau, grandir grâce à « une politique culturelle. Il y a eu un souhait institutionnel. Les artistes ont pu se former au centre national des arts du cirque, être accompagnés dans les pôles nationaux des arts du cirque. Il y a eu aussi une année des arts du cirque. Tout cela a été une rampe de lancement. Aujourd’hui, cet art a une histoire ». Une histoire qui s’écrit toujours à travers des modes et des courants. Le clown s’est renouvelé. Tout comme la magie. Les artistes inventent de nouveaux langages avec leurs agrès.

Dans ce cirque contemporain, Yveline Rapeau dévore les propositions artistiques. « Mon appétit est immense. Dans cette discipline, il y a un très large spectre d’esthétiques. J’aime tous les styles. Mon guide reste la qualité artistique ».

 

Deux pôles, une plateforme. A partir de lundi 2 novembre, Yveline Rapeau dirigera deux pôles nationaux des arts du cirque, l’un à Cherbourg, l’autre à Elbeuf. Deux structures avec des missions différentes mais complémentaires. La première accueille chaque saison entre 25 et 30 compagnies en résidence. « Elle assure sa mission de diffusion à travers 4 rendez-vous annuels dont le festival Spring ». La seconde soutient également la création mais a une programmation plus régulière et importante. « Il a fallu imaginer une mise en synergie afin de donner plus d’amplitude aux actions menées jusqu’à aujourd’hui. Il s’agit d’articuler les deux missions, d’assurer un pilotage cohérent tout en ayant une attention constante à la proximité et un accompagnement des jeunes artistes ». Les projets créés, développés à La Brèche seront ensuite programmés au cirque-théâtre à Elbeuf.

Dans son projet, Yveline Rapeau a inscrit de nombreuses collaborations avec les structures culturelles existantes, comme les scènes nationales, les centres dramatiques, les centres chorégraphiques, les théâtres, les espaces culturels des cinq départements qui forment la Normandie. Le festival Spring qui se déroule au printemps prendra ainsi une dimension régionale. « Il sera le seul festival de cirque contemporain en France à l’échelle d’une région ».

Yveline Rapeau a réuni autour d’elle un collectif d’artistes associés, le GdRA, Yoann Bourgeois, Raphaëlle Boitel, la compagnie XY, Adrien M et Claire B. Cinq troupes avec cinq regards et esthétiques différentes. « Je les ai choisies pour montrer toute la diversité du cirque contemporain aujourd’hui. Ces artistes seront une sorte de conseils artistiques, apporteront leur regard. L’objectif est d’accompagner au mieux les créations et les compagnies ».

 

Un nouveau projet. Yveline Rapeau renouvelle le projet du cirque-théâtre à Elbeuf sans gommer l’histoire qui s’est écrite jusqu’à présent dans ce lieu. « Il y a eu un travail exceptionnel effectué par Roger Le Roux, un professionnel reconnu qui a eu une vision », a-t-elle rappelé. Dans sa proposition, la nouvelle directrice pose des points de repères afin de donner des clés de compréhension. « Dans le cirque, il y a une diversité d’écritures, de formes et de formats ». La saison se déroulera par séquences : Bords de Seine, un parcours extérieur, un Temps de création avec les compagnies qui ont travaillé à La Brèche, Bienvenue au jeune spectateur, le festival Spring, les Grands Formats qui accueillent les spectacles nationaux et internationaux, Hauts et courts pour les petites formes, Résonnances en relation avec la programmation des autres salles, Sous chapiteau qui se déroulera une à deux fois chaque saison. Tout cela se mettra en place lors de la saison 2016-2017.