Concert au 106 : le journal intime d’Ellah A. Thaun

par | 10 septembre 2015 | Concert

C’est une artiste prolifique adepte du Do it yourself. Une vingtaine d’albums en trois ans sorti sur l’Hyperdelic Transmanifesto Catalogue ! Ellah A. Thaun joue avec quatre complices mardi 15 septembre au 106 à Rouen lors du 46e 106 Experience.

 

nath1Un projet solo. C’est une boulimique de travail. « Je ressens une certaine culpabilité lorsque je ne fais rien ». Musique, écriture, photographie, dessin… Nathanaelle Hauguel ne veut pas choisir. « Un travail musical peut nourrir un travail photographique. Et l’inverse. Certes on parle de plastique pour la photo mais la musique peut être aussi réfléchie de façon plastique ». Dans les créations de Nathanaelle Hauguel, diplômée de l’école régionale des Beaux-Arts, il y a un fil conducteur, un thème récurrent. « Celui de l’identité s’est imposé ». Toute l’œuvre de la jeune Rouennaise est liée à la transformation de son corps. Nathanaelle a été Nathanael.

Elle a lancé il y a deux ans un projet solo avec Ellah A. Thaun. « J’ai commencé en reprenant des titres de Johnny Cash ». Elle a pioché aussi dans le répertoire gospel avant de définir l’univers d’Ellah A. Thaun. « Cela n’a pas été évident au début. Je voulais un projet folk avec tous les clichés qui vont avec. J’ai ensuite glissé vers un folk plus psyché avec des effets. J’ai alors utilisé un sampler. Désormais, je suis accompagnée d’un batteur et le projet est devenu plus rock ». Lors du prochain 106 Experience, mardi 15 septembre, Ellah A. Thaun sera un groupe de 5 personnes pour la première fois.

 

Des collaborations. On a connu Nathanaelle avec le duo Valeskja Valcav. Un projet electro expérimental et survitaminé qu’elle a formé en 2007 avec Aurore Gosalbo. Les deux musiciennes s’amusent avec les schémas des musiques alternatives et électroniques pour créer des ambiances psychédéliques et électriques.

Elles ont mis Valeskja Valcav en stand-by parce qu’elles n’étaient pas satisfaites de leur composition. Après un an de pause, elles se remettent au travail. « Nous avons tout repris mais nous n’avons pas travaillé sur les ordinateurs. La musique électronique peut être aussi organique. Ce qui permet de garder une part d’erreur dans l’équation ». Les deux filles ont été productives. Elles ont enregistré un premier EP qui sortira le 14 septembre.

Tout récemment, Nathanaelle Hauguel a créé un nouveau projet musical avec Grand Guru. The Wedding Party a joué pour la première fois lors du festival Rush du 106 en mai dernier à Rouen. Le duo mêle reprises et compositions originales inspirées de blues et de rock, de Johnny Cash et de Nick Cave. Il y avait de l’urgence, des atmosphères sombres dans The Wedding Party.

 

 

 

La suite. C’est une belle inconnue pour Nathanaelle Hauguel. La dernière étape de sa transformation corporelle est proche. Elle a enfin gagné son combat administratif pour obtenir une carte d’identité. Elle l’aura entre les mains dans quelques semaines. « Je sais que c’est symbolique. Mais je vis sans papier depuis cinq ou six ans. Mes déplacements sont uniquement liés à mon travail. C’est une nouvelle vie qui commence. Je vais pouvoir vivre sans penser à toutes ces embûches. C’est comme une nouvelle adolescence avec toutes les conséquences que cela peut avoir à l’intérieur de soi. C’est énorme pour moi. J’espère que ce coin libre dans ma tête va me faire du bien. Jusqu’à présent, tout cela a tellement nourri mon travail ».

C’étaient ses voyages intérieurs. Nathanaelle Hauguel rêve de véritables voyages. Pourquoi pas le Mexique ? « Ils vont me rappeler à quel point le monde est grand ».

 

 Les dates

  • Mardi 15 septembre à 18h30 au 106 à Rouen. Avec No Tropics, Drenaï, SeRvo. Concert gratuit
  • Du 16 au 18 octobre au festival  Ouest Park, fort de Tourneville au Havre
  • Avec Vlaskja Valcav vendredi 2 octobre au Kalif à Rouen

Les liens

  • Site officiel : http://www.ellahathaun.com/
  • En écoute : https://isupergrrrl.bandcamp.com
  • Blog : http://isupergrrrl.tumblr.com/

 

À lire également

elit. id risus dictum ipsum tempus neque. dolor lectus