Une compagnie, deux spectacles : La Magouille, une troupe de théâtre d’objets fondée à Rouen en 2008, présente deux créations différentes. Elle joue tout d’abord Cet Enfant de Joël Pommerat à la chapelle Saint-Louis, puis M/W ou Le Maître et Marguerite au Hangar 23.

 

photo Arthur Bramao

photo Arthur Bramao

La marionnette est au cœur du travail de La Magouille. « Elle permet de rassembler les différentes disciplines artistiques. On peut travailler le mouvement, les arts plastiques, le jeu d’acteur, la musique, le texte de théâtre », indique Solène Briquet, comédienne, metteur en scène et fondatrice de la compagnie.

Autre atout : « Grâce à la marionnette, le jeu du comédien peut être soit plus sensible, soit plus distancié. Il y a aussi un jeu de pouvoir entre les deux : comment l’un peut agir sur l’autre, comment le comédien peut être menaçant pour la marionnette et comment elle peut influencer sa manière de jouer ? »

La Magouille a développé ce rapport dans deux spectacles différents. Le premier, Cet enfant de Joël Pommerat, aborde le lien de filiation, surtout sa complexité. Le texte est une suite de séquences où se confrontent parents et enfants. Joël Pommerat expose ainsi plusieurs situations : une petite fille qui refuse de voir son père, un homme qui ne peut contenir sa colère lors d’un repas… Tout se dit et personne n’est épargné.

Pour ce spectacle, La Magouille joue avec des figurines célèbres. « Les Playmobil sont connus par tout le monde et rappellent des bons souvenirs. Ce sont aussi des personnages hyper rigides avec un sourire figé. Ils font bonne figure. Ce qu’on doit être en famille ».  Mais pas sur scène puisque chacun expose ce qu’il a sur le cœur.

 

 

 

 

La marionnette reste présente mais l’univers est différent dans M/W ou Le Maître et Marguerite, mis en scène par Angèle Gilliard. La Magouille propose une lecture très libre de l’ouvrage de Mikhaïl Boulgakov qui est une satire du régime soviétique. « C’est une histoire de liberté », résume Solène Briquet. « Une personne contraint une population à raisonner de la même manière. La pièce aborde ainsi la difficulté de sortir d’un cadre, de s’affirmer et de construire un point de vue ». Ce sont les démons qui manipulent les individus.

La Magouille crée là un univers fantastique et diabolique où la lumière s’intensifie lorsque croît la conscience des personnages.

 

 

 

 

  • Cet Enfant : jeudi 13 et vendredi 14 février à 19h30 au théâtre de la Chapelle Saint-Louis à Rouen. Tarifs : de 14 à 6 €. Réservation au 02 35 98 45 05 ou sur www.theatre-chapelle-saint-louis.com
  • M/W ou Le Maître et Marguerite : mardi 18 février à 20h30 au Hangar 23 à Rouen. Tarifs : de 18 à 8 €. Réservations au 02 32 76 23 23 ou www.hangar23.fr
  • Spectacle tout public à partir de 13 ans.
  • L’achat d’une place d’un spectacle donne droit au tarif réduit pour le second.