Dirty cloud, 15 ans et punk

photo : Charlotte Romer

Il sera en concert à partir du 2 décembre à Caen, au Havre et à Rouen. Quatre occasions de découvrir Dirty Cloud, un trio d’adolescents qui vient de sortir Straight Jacket, un premier EP, rafraichissant.

« Nous avons envie d’aller très vite ». Ces trois-là ont un appétit d’ogre et sont pétris d’impatience. Elliott, Julien et Maxime, seulement 15 et 16 ans, forment depuis trois ans Dirty Cloud. Ils ont multiplié les concerts, se sont fait repérer par Before Collapse Records, le label de Raphaël Balzary (ex-We Hate You Please Die) et sorti leur premier EP. 

Leur moteur : la musique. Rien que la musique. Il y a tout d’abord eu l’influence de celle des parents. Les trois garçons « trainent aussi sur Bandcamp » pour se forger une culture musicale. Surtout rock, pour Elliott, à la basse, punk et hardcore pour Julien, à la guitare et à un chant maîtrisé, rock, métal et rap américain pour Maxime, à la batterie. 

Leur objectif : être en groupe et jouer. Jouer pour ne pas s’ennuyer. « Au tout début, nous nous sommes entraînés à faire des reprises mais, très vite, nous sommes passés à la composition ». Jouer surtout pour lâcher une énergie et une colère. Elliott, Julien et Maxime appartiennent à une génération qui estime être abandonnée et sacrifiée et voient un avenir sous des nuages sombres.

Des sentiments partagés dans Straight Jacket, un premier EP punk-rock alternatif, sorti le 2 novembre 2023. En concert, en décembre en Normandie, Dirty Cloud aborde la question du genre, s’alarme pour les droits sociaux et la montée de l’extrême droite, s’inquiète de la santé mentale des adolescents et des violences policières. Pour les trois musiciens, cet enregistrement « laisse une trace. Il est le reflet de ce que nous étions à ce moment-là. Maintenant, nous avons envie de passer à autre chose. Nous avons commencé à travailler sur de nouvelles maquettes pour sortir un album à l’automne 2024 ». Ils veulent en effet aller très vite.

Infos pratiques

  • Samedi 2 décembre à 20h30 au Portobello à Caen. Tarifs : 8€, 4 € 
  • Samedi 9 décembre à 20h30 à PiedNu au Havre. Tarifs : 10 €, 8 €
  • Mardi 12 décembre à 20 heures au 3 Pièces à Rouen
  • Jeudi 21 décembre à 20h30 à El Camino à Caen