C’est un des plus grands chefs-d’œuvre lyriques. Dido and Aeneas, seul opéra de Henry Purcell, est une pièce dense, audacieuse, inspirée d’un épisode de la mythologie. Le Poème harmonique donne à partir du vendredi 9 mai une lecture de cette œuvre de la fin du XVIIe siècle.

 

photo Christian Steiner

photo Christian Steiner

Des retrouvailles. Le Poème harmonique revient à l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie où il est résidence pour créer Dido and Aeneas de Purcell (1659-1695). Vincent Dumestre, fondateur et directeur artistique de la formation, a de nouveau fait appel à Cécile Roussat et Julien Lubek pour mettre en scène cette pièce. Il poursuit ainsi sa collaboration avec ces deux artistes, issus de l’école de mime de Marcel Marceau, après Le Bourgeois Gentilhomme et Le Carnaval baroque. « Nous nous sommes rencontrés autour d’envies similaires : la conception de la scène, l’amour pour la musique du XVIIe siècle », rappelle Vincent Dumestre.  « Le Bourgeois Gentilhomme est le point de mire de notre carrière et d’une aventure qui nous a liés ».

A l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie, ce seront des retrouvailles avec Vivica Genaux qui a ébloui dans le rôle de Carmen la saison passée. Pour Frédéric Roels, directeur de l’Opéra de Rouen/Haute-Normandie et metteur en scène de l’opéra de Bizet, « c’était une rencontre magnifique, une expérience formidable, un plaisir énorme de travailler avec cette artiste. Ce fut un coup de cœur. Elle est dans l’échange et travaille avec une extrême délicatesse ».

 

Le génie de Purcell. Jusqu’à présent, le Poème harmonique s’est attaché à faire découvrir un répertoire. Cadmus et Hermione de Lully et Egisto de Cavalli en sont de beaux exemples. La formation de Vincent Dumestre a choisi cette fois l’œuvre baroque la plus jouée au monde « pour des raisons pragmatiques. C’est une œuvre courte qui dure entre 50 minutes et 1h20 — il manque du matériau musical, environ une dizaine de pièces — et qui limite l’orchestre ».

Il n’y a pas seulement des considérations pratiques. Dido and Aeneas est un chef-d’œuvre. « La vie de travail de Purcell a été restreinte. Il a cependant écrit 800 œuvres pendant une vingtaine d’années. Il a été prolixe pendant une carrière hors du commun et dans une Angleterre qui n’a pas eu de célébrité. Dans Dido and Aeneas, il y a des références à la musique française, notamment lors de l’ouverture, à un univers musical du passé et européen. Purcell réussit une synthèse des compositeurs qui ont vécu avant lui et de la création européenne ».

 

IMG_5089Un coup de foudre contrarié. Pour écrire ce livret, Nahum Tate s’est inspiré de L’Eneide de Virgile. L’action se situe à Carthage. Didon, la reine, ne cache pas son trouble pour le prince Enée qu’elle accueille après un naufrage. Une magicienne et ses sorcières vont alors établir un stratagème démoniaque pour détruire cet amour naissant. Elles envoient un esprit, sous les traits de Mercure, qui demande à Enée de conquérir l’Italie pour fonder une nouvelle Troie. Le jeune prince se soumet à la volonté de Dieux. Il en fait l’annonce à Didon qui se donne la mort.

 

L’univers baroque. Dans leur travail de mise en scène, Cécile Roussat et Julien Lubek ont une nouvelle fois cherché « un équilibre entre une grande fidélité à l’esprit de l’esthétique baroque et une réappropriation de cet univers ». Ils font de ce Dido and Aeneas une fable où se mêlent la féerie et le fantastique. Ils ont imaginé comme décor un rocher escarpé qui peut être à la fois le refuge de la reine et la grotte de la magicienne. « Huit danseurs et acrobates  donnent vie à ce décor mobile suivant les états émotionnels qui traversent Didon ».

 

  • Vendredi 9 mai à 20 heures, samedi 10 mai à 10h30, dimanche 11 mai à 16 heures, mardi 13 mai à 20 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : de 65 à 10 €. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr
  • Samedi 14 juin à 18h30 et à 21 heures, dimanche 15 juin à 16 heures et 19 heures à l’opéra royal du château de Versailles. Tarifs : de 140 à 52 €. Réservation sur www.chateauversailles-spectacles.fr

Lire également :  Viviva Genaux : 20 ans de carrière