fishFish and Chips… C’est la quatrième édition du 29 au 31 janvier à l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen. Trois jours de spectacles pour toute la famille, d’humour anglais et de véritables fish and chips. Quatre bonnes raisons d’y aller.

 

Parce que c’est une occasion de faire la fête

L’été, c’est Viva Cité. L’hiver, il y a Fish and Chips, autre événement festif de l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen. Un moment joyeux à l’image des rendez-vous anglais qui se déroulent régulièrement en hiver. Les Anglais n’ont jamais froid et ne se privent pas de faire la fête en plein milieu de l’hiver. Pourquoi pas les Normands ?

Le festival se déroule pendant trois jours dans le Tender, sur la Promenade des Anglais où la compagnie Carabosse disposera ses installations de feu, où le plasticien Fabrice Deperrois et huit étudiants français et anglais dessineront un parcours avec des poissons.

Pour manger les fameux Fish and Chips, et déguster, avec modération, la bière, sera ouvert le Cod Father, véritable pub anglais. Impossible de faire la fête sans musique. Le Dr Butler’s Hatstand Medecine Band et Mickey Martin n’ont qu’une idée en tête : faire danser.

 

Parce qu’il est difficile de résister à l’humour anglais

Après un premier coup d’œil à l’affiche, il y aura du suspense, du mystère, du quatrième degré lors de ce quatrième Fish and Chips. Daniel Andrieu, directeur de l’Atelier 231, et Maggie Clarke, programmatrice du Without Walls à Manchester, ont réuni des compagnies anglaises qui ont imaginé des aventures rocambolesques. Le public va entendre de drôles de bruits et voir d’étranges personnages. Il y aura une ballade en barque avec Artizani, un voyage au pays de l’imaginaire avec Pif-Paf, une expérience mystique avec Avanti Display, une rencontre avec un hippopotame déprimé et un gorille très affectueux. Axial Dance dévoilera la véritable manière de préparer le thé. Le Great British Sauna sera ouvert pour les plus courageux.

 

Parce que c’est pour toute la famille

Fish and Chips commence un mercredi pour les enfants. Avant une crêpes-partie, il y aura plusieurs spectacles à voir bien au chaud dans le Tender. Dizzy O’Dare présente le Tiny Travelling Tightwire Show sur un fil de fer. Avec Joli Vyann, c’est la rencontre entre une fille et un garçon qui est racontée dans une fusion de cirque, de théâtre et de danse. Pour immortaliser ce moment, Safetycatch Production prend des photos du public qui sera plutôt surpris par le résultat.

 

 

Parce que c’est la dernière

Il n’y aura pas de cinquième édition de Fish and Chips. Ce festival hivernal de l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen qui a vu le jour grâce à des fonds européens en 2010 avait été créé dans le cadre de Zone européenne de projets artistiques qui se termine à la fin 2014. Ce projet ZEPA a permis de mettre en place un réseau favorisant le développement des arts de la rue dans le sud de l’Angleterre et le nord de la France. Des liens se sont donc noués entre les différentes structures artistiques, les compagnies.

 

 

Le programme

mercredi 29 janvier

  • 15h30 : The Tiny Travelling Tighwire Show de Dizzy O’Dare
  • 16h15 : Watch The Birdie de Safetycatch Production, The Troll Kitchen de Plunge Boom, Total Crêpes
  • 17h30 : Don’t drink and dance de Joli Vyann

Jeudi 30 et vendredi 31 janvier

  • 18h30 : Carabosse, A.M.M.M. de Mechanical Menagerie
  • 18h30, 20 heures, 22 heures : Tea Club d’Axial Dance
  • 18h30, 21 heures : Goin’ape the gorillas de Creature Feature
  • 19 heures, 21h30 : The Wheel House d’Acrojou
  • 19h30, 21h30 : Punt d’Artizani
  • 19h30, 22 heures : Flight of fancy de Pif-Paf
  • 19h45, 23h15 : Dr Butler’s Hastand Medecine Man
  • 20h45, 22 heures : Mystic Monty d’Avanti Display
  • 21 heures : Hippocondriac de Thingumajig Theatre
  • 21h30 : Slightly Fat Features d’In Varietyville
  • 22h45 : Passage de Salamandre

Vendredi 31 janvier

  • 19 heures : le musée de la vie quotidienne des Cubiténistes
  • 0h45 : Dj set de Mickey Martin

 

 

 

 

  • Le mercredi 29 janvier à partir de 15h30, les jeudi 30 et vendredi 31 janvier dès 18h30 à l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen. Entrée libre.