« Parpaing » ou le récit d’une reconstruction

Photo : David Moreau

Parpaing est le récit de la construction d’une vie. Celle de Nicolas Petisoff qui a pu lever des non-dits et démolir des mensonges. Le comédien propose un seul en scène bouleversant et drôle. Il sera jeudi 24 novembre au Drakkar lors du premier temps fort de la scène nationale de Dieppe, Croisements.

C’est une histoire très intime, donc poignante. Nicolas Petisoff vient la raconter seul. Il est sur ce grand tapis carré, symbolisant une maison, et devant un écran géant où vont défiler des images d’archives de la famille. C’est de cette famille dont il est question dans Parpaing, cet objet lourd à trimbaler mais aussi ce matériau qui permet un ancrage dans le sol.

Ce spectacle, joué le 24 novembre au Drakkar, est un itinéraire avec de multiples déviations, des fausses routes et des chemins de traverse. Il y a bien sûr de quoi de se perdre. Nicolas Petisoff tente de garder le cap. Lui, un enfant né sous X, qui a grandi dans une famille adoptive. Là, il a déjà fallu surmonter les épisodes tragiques. Autre événement : à 37 ans, Nicolas Petisoff rencontre son père biologique et découvre un frère et une sœur. C’est le choc.

Le comédien doit alors réécrire un récit de vie. Il en découle un seul en scène. Pas de concession mais beaucoup d’amour, de résilience, de fragilité et un brin d’humour. Après l’abandon et les révélations, Nicolas Petisoff trouve sa place. Le théâtre l’a aidé dans cette entreprise. Parpaing en démontre les pouvoirs.

Infos pratiques

  • Jeudi 24 novembre à 20 heures au Drakkar à Neuville-lès-Dieppe
  • Spectacle à partir de 15 ans
  • Tarifs : de 25 à 12 €
  • Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr

Croisements 1

C’est le premier temps fort de cette saison 2022-2023 à la scène nationale de Dieppe. Il est consacré au solo et à des paroles fortes. Trois spectacles sont programmés du 24 au 26 novembre. Le premier, Parpaing, de Nicolas Petisoff retrace un parcours de vie. Dans En Mode Avion, Louise Emö porte les mots de personnages au destin tragique. Enfin, Jean-Quentin Châtelain raconte un Premier Amour, un texte de Samuel Beckett. Celui d’un homme seul qui peine à trouver une place et à construire une vie de couple.

  • En Mode Avion : vendredi 25 novembre à 20 heures
  • Premier Amour : samedi 26 novembre à 20 heures
  • Spectacles à partir de 15 ans au Drakkar à Neuville-lès-Dieppe
  • Tarifs : de 25 à 12 €
  • Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr