Dans la forêt enchantée de Philippe Mayaux

C’est une promenade mystique dans un univers chimérique. Celui de Philippe Mayaux qui expose Songe d’un jour d’été jusqu’au 17 septembre au Portique au Havre.

Dans Le Songe d’une nuit d’été, Shakespeare emmène ses personnages au milieu de sa pièce dans un bois, près d’Athènes, pour des scènes des plus fantastiques. C’est là aussi vers cet univers étrange qu’emmène Philippe Mayaux avec Songe d’un jour d’été, un clin d’œil évident à l’œuvre empreinte de fantaisie du dramaturge anglais. 

Le Portique au Havre devient le temps de cette exposition cette forêt enchantée où surgissent des créatures mystérieuses, des ombres, des monstres ou des dieux. Chacun peut y voir ce qu’il souhaite dans ces formes et ces taches de couleurs. Comme dans le test de Rorschach. Dans ces œuvres, il y a en effet une forte ressemblance avec cette célèbre expérience dans le bestiaire de Philippe Mayaux. Au centre, sur un arbre à vanités, la vie danse avec la mort dans une ronde sans fin et sur une musique générée par ordinateur.

Plus loin, L’artiste a installé « une machine schizophrène » où un doigt dessine sur le sable les mouvements de la vie, aussitôt effacés par un second doigt. C’est « tout le symbole du monde des humains ».

Infos pratiques

  • Jusqu’au 17 septembre, du mardi au dimanche, de 13 heures à 19 heures, au Portique au Havre
  • Entrée libre et gratuite
  • Renseignements au 09 80 85 67 82 ou www.leportique.org