D’Angrand à Pinchon, en passant par Frechon et Lebourg… C’est l’Ecole de Rouen. Tous ces peintres ont trouvé une place dans l’exposition Eblouissants Reflets qui se tient jusqu’au 30 septembre au musée des Beaux-Arts de Rouen.

 

Petites Brumes sur la Seine, à la Bouille de Lebourg

Petites Brumes sur la Seine, à la Bouille de Lebourg

La Seine est un motif de choix pour tous les peintres. Monet, Pissaro ont trouvé là un sujet inépuisable et ils ont très souvent planté leur chevalet sur les bords du fleuve. Les artistes qui ont constitué l’Ecole de Rouen ne se sont pas tant intéressés à ce fleuve. Les paysagistes rouennais comme Angrand Lemaître, Frechon préfèrent travailler des scènes de campagne ou de rue. Eugène Delattre va se confronter à ce motif. Il posera régulièrement son chevalet sur les quais de la Seine.

 

Le fleuve est également au cœur du travail d’Albert Lebourg. « Sa peinture s’attache à fondre les différents éléments du paysage dans une vision dominée par la question de l’atmosphère, si bien qu’elle est avant tout évocation d’un climat aérien ». Dans Petites Brumes sur la Seine, à la Bouille, Albert Lebourg pose des « touches à la Renoir », remarque Sylvain Amic, directeur des musées de Rouen. Dans un camaïeu de couleurs pastel, le village est à peine esquissé.

C’est, plus tard, Robert Pinchon qui s’attachera à représenter les reflets de l’eau, une « occasion d’une libération de la couleur, marquée cette fois par l’expérience du fauvisme ».

DSCF0510Dans l’exposition Eblouissants Reflets, Sylvain Amic a consacré un espace à cette Ecole de Rouen. Pour cela, les différents tableaux ont été restaurés. Ils ont été remis dans « un état de présentation afin d’être au niveau des autres œuvres. Ils ont reçu un bichonnage, c’est-à-dire une tension de la toile, un décrassage et un léger dévernissage afin d’enlever le voile de grisaille ». Ces opérations ont été effectuées dans les ateliers du musée des Beaux-Arts de Rouen grâce à un mécénat du Crédit Agricole (8 500 €).

 

 

 

  • Jusqu’au 30 septembre, tous les jours, sauf le mardi, de 9 heures à 19 heures, le mercredi de 11 heures à 22 heures.
  • Tarifs : 10 €, 7 €, gratuit pour les moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi. Renseignements au 02 35 52 00 62

Lire également Caillebotte, le mouvement pictorialiste,et Renoir