Le mois de la Comédie se poursuit mardi 22 janvier à la scène nationale de Dieppe avec un concert très coloré. Le Tomassenko Trio débarque avec son Daisy Tambour au Drakkar, une occasion de parler de la vie.

Le Tomassenko Trio, c’est donc Olivier Thomas, Catherine Delaunay, clarinettiste, et Laurent Rousseau, guitariste, depuis douze ans. « Avec eux, ce fut une vraie rencontre. Catherine a une formation classique. Elle est une fan de littérature. C’est elle qui m’a présenté Laurent. Il est un inventeur d’instruments, bricolés avec des pièces récupérées, et évolue dans la musique improvisée. Entre nous, il y a une belle complicité ». C’est le point de départ de tous les spectacles du Tomassenko Trio. Le théâtre, la musique et aussi la danse ne doivent plus faire qu’un.

Qu’est-ce que le Tomassenko Trio ? C’est « un orchestre de poche de musique de chambre pas bien rangée ». Telle est la définition que donne à son groupe Olivier Thomas. Le comédien et metteur en scène n’a jamais pu laisser de côté la musique. « Je suis un autodidacte. Je n’ai suivi aucune formation. Mais j’ai toujours bricolé de la musique avec du théâtre. Ça me plaît. Avec le temps, j’ai de plus en plus lié les deux ».

Autour d’un banc, de quelques caisses et des instruments, les trois artistes parviennent à créer un univers poétique, surréaliste et absurde. Ils ne racontent pas d’histoire. Il ne faut chercher aucune logique. Olivier Thomas et ses acolytes partagent des sentiments dans une langue qui leur est bien personnelle. Ils se promènent dans les mots. Juste pour le plaisir de les dire, les chanter et se laisser surprendre par leurs sons. Leur nouvelle création, Daisy Tambour, titre empruntée à une des chansons, le Tomassenko Trio raconte la vie, l’amour et le désir qui va avec.

Infos pratiques

  • Mardi 22 janvier à 20 heures au Drakkar à Neuville-lès-Dieppe.
  • Spectacle tout public partir de 12 ans
  • Tarifs : de 23 à 10 €.
  • Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr