Le festival Terres de Paroles décline le thème de L’Amour fou du 4 au 23 octobre dans tout le département de la Seine-Maritime. Au programme : des lectures, du théâtre, de la musique et des rencontres.

80 événements dans 50 communes de la Seine-Maritime pendant 20 jours avec 30 auteurs et autrices. Ce sont les principaux chiffres de Terres de Paroles qui se déroulera lors de cette 7e édition à l’automne, du 4 au 23 octobre. Un changement de date pour le festival afin de suivre la rentrée littéraire. Un changement également dans l’organisation pour proposer, selon Pascal Martin, président du Département, « un événement de proximité » et assurer « une plus grande équité territoriale ».

Terres de Paroles reste un festival littéraire. Pour « favoriser l’accès à la lecture par n’importe quel biais », remarque Patrick Teissère, conseiller départemental chargé de la Culture, il garde cette spécificité de mêler lectures, rencontres, randonnées et spectacles vivants. Le lancement s’effectuera samedi 21 septembre à l’abbaye de Jumièges avec Les Feux de l’amour, un spectacle pyrotechnique orchestré par Jean-Éric Ougier et accompagné des mots de Guillaume Apollinaire, André Breton, George Sand, Marguerite Yourcenar…

Une création qui donne le thème à cette nouvelle édition de Terres de Paroles. Ce sera L’Amour fou, un clin d’œil à André Breton et ce roman éponyme qui clôt sa trilogie entamée avec Nadja, en partie écrit au Manoir d’Ango à Varengeville-sur-Mer, et Les Vases communicants. Samedi 5 octobre, la comédienne Emma de Caunes viendra lire dans ce même lieu quelques pages de ces trois ouvrages.

En Six chapitres

L’histoire de ce Terres de Paroles 2019 s’écrit en 6 chapitres. Tout d’abord, L’Amour fou… de l’amour avec des nouvelles de Maupassant, mises en scène par Marie-Louise Bischofberger, Séisme, un texte de Duncan Macmillan porté par le Théâtre du Prisme, une rencontre avec Claire Berest, autrice de Rien n’est noir et une lecture de La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette par Marie-Christine Barrault. Dans L’Amour fou… de la justice et de la liberté, Orpheus XXI s’empare de L’Hôte de Camus. Aylin Manço évoque La Dernière Marée, un récit métaphorique sur le passage de l’enfance à l’âge adulte. Hubert Haddad revient sur Un Monstre et un chaos ou un chant de résistance.

Autre thématique : L’Amour fou… de l’autre qui réunit Marie Nimier et Patrick Peulin pour une lecture musicale des Confidences. A noter des randonnées littéraires pour aller sur les pas de Maupassant, Flaubert et Breton, un brunch avec Elena Ferrante et un banquet participatif. L’Amour fou… de l’ailleurs est une occasion de revenir sur les premiers pas de l’homme sur la lune, de rencontrer l’explorateur Matthieu Tordeur, Laure Cambau avec Le Tour du monde de Nellie Bly. Au programme de L’Amour fou… des contes et des histoires fantastiques, il y a une rencontre avec Carole Martinez et Minh Tran Huy, avec Agnès Maupré pour son roman graphique, Tristan et Yseult, un spectacle Blanche Neige, histoire d’un prince, et un bal Harry Potter. Enfin, L’Amour fou… des mots est à partager avec Mick Harvey autour des chansons de L’Homme à la tête de chou de Gainsbourg, avec Papanosh et André Minvielle, Danièle Sallenave et Maylis de Kerangal pour un jeu littéraire.

Terres de Paroles, c’est aussi un escape game dans 5 librairies du département, une académie des mots, un prix des lecteurs et un gueuloir avec l’écrivain Ludovic Roubaudi qui va raconter des histoires dans divers lieux de la Seine-Maritime pendant ces 20 jours.