C’est une odyssée nordique. Comala est une cantate romantique écrite à partir d’un poème dramatique. Elle est interprétée dimanche 18 juin à l’Opéra de Rouen Normandie par le choeur Accentus, dirigé par Laurence Equilbey.

L’histoire est tragique. Comala, une princesse, est éprise de Fingal. Or, le roi se lance dans un nouveau conflit. La jeune femme se travestit alors en guerrier pour suivre son amoureux au combat. Un jour, elle est démasquée et ensuite présentée au souverain qui lui promet l’épouser s’il survit. Mais des esprits malins lui annonce la mort de Fingal lors d’une bataille. Déchirée de douleur, Comala meurt. A son retour, Fingal apprend la nouvelle et clame son chagrin.

Inspiré du poème d’Ossian, barde écossais, Comala est une cantate pour solistes, choeur et orchestre écrite par Niels Wihelm Gade (1817-1890). Avec son choeur Accentus et l’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie, Laurence Equilbey fait découvrir l’oeuvre d’un compositeur danois dont on célèbre le bicentenaire de sa naissance. Inconnu, Gade a été un des artistes les plus importants du XIXe siècle au Danemark. Sa musique est un mélange d’héritage classique et de couleur nordique. Comala alterne les moments tragiques et les chants guerriers. Cette pièce musicale est empreinte d’un romantisme et d’une grande mélancolie.

  • Dimanche 18 juin à 16 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : de 32 à 10 €. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr