Un spectacle, des cabines de rencontres amoureuses, du théâtre, de la musique, de la danse, du cinéma… C’est tout cela à fois AMOUR, une création de la compagnie Coup de poker qui dessine une cartographie actuelle originale. A voir mercredi 13 décembre à la scène nationale de Dieppe.

Comment parler d’amour aujourd’hui ? Comment un tel mot peut encore résonner ? La compagnie Coup de poker a relevé le défi avec cette création originale tout simplement appelée AMOUR, jouée mercredi 13 décembre à la scène nationale de Dieppe. « J’avais envie d’évoquer l’amour pour ne pas être dans ce cynisme ambiant, à la mode. Nous avons voulu répondre à cela par un spectacle amoureux, permettre aux spectateurs de ressortir plus amoureux qu’en entrant dans la salle », explique Guillaume Barbot.

Il ne fait pas voir là une quelconque naïveté mais un propos profondément politique. « Nous sommes à l’opposé des idées actuelles. L’amour est contre les lois du marché. Il n’y a rien de rentable dans tout cela », remarque le metteur en scène. « Par ailleurs, nous avons observé un nombre croissant de mariages. On veut retrouver aujourd’hui un cadre, des normes… Même si certains sont montés au créneau contre le mariage pour tous. Comment des gens ont-ils pu s’opposer à un droit ? La montée des valeurs très catholiques fait peur. L’amour est au centre nerveux et névralgique de tous ».

Une rencontre privilégiée

Guillaume Barbot, en fervent chevalier de l’amour, a recherché sa matière théâtrale dans le cinéma, dans des textes littéraires et philosophiques, dans les musiques, dans des chorégraphies et dans des témoignages. Le metteur en scène s’est inspiré du documentaire de Silvano Agosti, D’Amore si vive, tourné en 1983 à Parme en Italie. Le réalisateur pose une seule question à sept personnes : quel est votre rapport à l’amour ? Guillaume Barbot écrit la suite à ce film aujourd’hui. Comme Silvano Agosti, il interroge des enfants, des étudiants, de jeunes adultes et des personnes âgées. Chacun donne sa vision de l’amour. Dans ses explorations, Guillaume Barbot ne s’arrête pas là. Il va piocher sur le web, sur les sites de rencontres… Il convoque également Bourdieu, Barthes, Charb, Badiou, Gorz, Beethoven, Reich, Biolay, Brahms…

AMOUR est un mix de ces phrases dont se sont emparés les huit comédiens. Dans ce champ d’herbes hautes, chacun part à la conquête de l’amour dans une société où le virtuel prend une place importante, où beaucoup souffrent de solitude. C’est un combat poétique et politique que Coup de poker mène « pour remettre de la sensation au cœur du théâtre ».

AMOUR, c’est aussi une rencontre privilégiée, avant ou après le spectacle, avec les comédiens dans les cabines. Juste un tête à tête pendant quatre minutes pour un moment intime, loin de tous les regards et de toutes les oreilles. « C’est secret, anonyme et unique pour le spectateur », rassure le metteur en scène. Donc quatre minutes pour parler d’amour en toute liberté. Une parole qui viendra en écho à la forme théâtrale.

  • Mercredi 13 décembre à partir de 19 heures (spectacle à 20 heures) à la scène nationale de Dieppe. Tarifs : de 23 à 10 €. Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr