Les artistes de ce cirque-là font un tour de piste grâce à Elsa de Witte et Laurent Cabrol qui installent leur chapiteau du 16 au 18 février au théâtre de L’Arsenal à Val-de-Reuil.

Ils sont deux et ont mené deux parcours différents. Laurent Cabrol a passé une vingtaine d’années dans des compagnie de cirque en tant que clown et jongleur. Elsa de Witte est costumière et comédienne de rue. Ensemble, ils ont réalisé leur rêve : construire leur propre chapiteau pour créer leur spectacle de cirque avec du jonglage, des acrobaties, de la danse, du mime, du théâtre d’objets…

Pour mener à bien leur projet, il a tout d’abord fallu un chapiteau. Elsa de Witte l’a cousu avec des morceaux de cuir, des pans de velours, du métal rouillé et des couvertures surpiquées. Sous leur coupole, les deux artistes peuvent accueillir 130 personnes autour d’une piste de 3 mètres de diamètre.

« Le cirque de notre enfance »

Et le spectacle ? Elsa de Witte et Laurent Cabrol se sont souvenus de « ces bêtes de foire dans le cirque forain, de ces êtres à la capacité physique allant au-delà des forces humaines. Il y avait des paires d’yeux sur eux. C’est la même chose lorsque nous sommes sur une scène, sur une piste. Des paires d’yeux sont aussi braquées sur nous. Là, il faut faire ses preuves. C’est assez violent psychologiquement », confie Elsa de Witte.

Bêtes de foire que le Petit Théâtre de gestes présente du 16 au 18 février est un spectacle de cirque pluridisciplinaire. La particularité : c’est un spectacle de cirque en miniature qui met en avant la poésie du geste et tourne en dérision la performance. Sur cette piste, évoluent des personnages fictifs et fantasques que manipule Laurent Cabrol. « Nous avons recréé le cirque de notre enfance. Celui qui passait quelques jours dans notre ville. Nous avons été très marqués par cette arrivées et ces départs quand nous étions gamins. Et cela continue de nous toucher profondément ». Ces Bêtes de foire portent en elles toute la tendresse et l’imagerie des cirques traditionnels.

  • Vendredi 16 et samedi 17 février à 20 heures, dimanche 18 février à 15 heures au théâtre de L’Arsenal à Val-de-Reuil.
  • Spectacle tout public à partir de 8 ans