Amélie Nothomb signe à l’Armitière

par | 22 septembre 2020 | Dédicace

Elle publie son 29e roman. Après la sortie des Aérostats (Albin Michel), Amélie Nothomb rencontre son public à l’Armitière à Rouen mercredi 23 septembre.

Ah, tiens… ! Bruxelles. Pas si souvent qu’Amélie Nothomb choisit sa capitale pour en faire le théâtre des opérations. Un détail, en fait, qui permet juste à l’autrice de donner deux-trois coups de griffe à la si sympathique métropole belge. Un détail car le lieu ne fait rien à l’affaire. Ici ou ailleurs, l’enjeu n’est pas là.

En scène dans Les Aérostats, une étudiante qui s’apprête à donner des cours à un ado de 16 ans, un citoyen suisse, fils d’un homme d’affaires, légèrement braqué. Et dyslexique. C’est sur ce dernier point qu’Ange est espérée. Car Pie – comme le pape – lit mal. Et peu. Ange va donc se lancer crânement en imposant à Pie de lire quelques grands classiques afin de réveiller le lecteur qui est en lui. Voire de le sortir du coma ; car l’hostilité du jeune homme est patente…

C’est donc à une promenade dans les forêts de belles lettres qu’Amélie Nothomb invite son lecteur. Une balade bien vivifiante qu’on aurait même aimé un peu plus longue tant la discussion est engageante.

Cette rencontre  ne sera pas sans conséquence, on le pressent. Ni pour l’un, ni pour l’autre. Mais il serait dommageable d’en dire davantage. Si ce n’est qu’autour de ce duo gravite aussi le père et que la situation risque d’aller de mal en… Pie.

Hervé Debruyne

Infos pratiques

  • Mercredi 23 septembre à partir de 16 heures à l’Armitière à Rouen.
  • Inscriptions sur www.armitiere.com

À lire également