COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Cirque à Elbeuf : les “Funny Birds” agitent la finance

par | 28 mars 2017 | Cirque

Les Funny Birds sont des clowns d’un autre genre. Sur scène, ils se transforment grâce à la compagnie La Rive ultérieure en traders à l’humour noir. A voir mardi 28 et mercredi 29 mars au cirque-théâtre à Elbeuf pendant le festival Spring.

 

illustration Léo Landres

Là, pas de conscience. Pas d’empathie. C’est chacun pour soi. A ce jeu, il vaut mieux être le plus fort. Les Funny Birds s’avèrent de véritables rapaces. L’un fait apparaître une pièce de 2 €. Juste 2 € qui vont aiguiser l’appétit des cinq autres oiseaux. Tout le monde veut la même pièce. Même plus. A coup de tractations, d’échanges, de pression, de trafic d’influences, les Funny Birds vont brasser des milliers, des millions, voire des milliards d’euros. L’argent leur permet de goûter aux saveurs du pouvoir mais il leur donne la fièvre. Très vite, ils vont basculer dans la folie, la sauvagerie.

 

Avec Funny Birds, joué mardi 28 et mercredi 29 mars au cirque-théâtre à Elbeuf, la Rive ultérieure revient sur la crise financière de 2008. “Des mois plus tôt, nous pressentions que quelque chose allait nous tomber la tête. Nous ne savions pas quoi. Il y avait des signaux dans la presse“, se souvient Lucie Valon. Dans ce spectacle, pas question de refaire l’histoire. Pas question non plus de donner un cours d’économie. La compagnie propose d’entrer dans un monde de violence, d’en ressentir tout le côté charnel et sensible.

 

Dans cette “salle des marchés”, les traders sont des clowns à l’humour très noir, quelque peu cyniques. De manière crue, les six comédiens de la Rive ultérieure interrogent “le plaisir de faire fructifier l’argent. Pourquoi est-ce que cela nous concerne de façon très intime ? Nous prenons des risques parce que nous jouons gros. Tout cela doit passer par le corps. Pour exprimer cela, nous ne voulons pas nous cacher. Il y a des corps à corps, de la nudité, du cannibalisme. Avant tout, il y a un propos qui nous importe“, explique Lucie Valon. Avec des pulsions sauvages, les traders adoptent des comportements étranges et ne sont pas des oiseaux aussi “funny”. Tout devient un exutoire pour se terminer dans un grand éclat de rire.

 

  • Mardi 28 mars à 19h30 et mercredi 29 mars à 20h30 au cirque-théâtre à Elbeuf. Tarifs : de 16 à 6 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 32 13 10 50 ou sur www.cirquetheatre-elbeuf.com
  • Spectacle à partir de 16 ans

À lire également

libero Donec libero sit Aenean Curabitur risus lectus