theaggrolitesIls viennent de Los Angeles. Ils sont cinq. The Aggrolites sont en concert mercredi 18 au 106 à Rouen. Le groupe américain vient de mettre en ligne trois nouveaux titres et restent fidèles au Dirty Reggae, ce style qui les caractérise avec ce mélange de soul, de reggae et de rock. Il puise dans des références américaines et anglaises pour créer une musique pour faire la fête.

 

Vous faites découvrir trois nouvelles chansons. Pourquoi pas un album ?

Nous avons en effet sorti trois nouveaux titres. Nous avons tous été très occupés avec divers projets. Nous n’avons donc pas eu le temps de travailler sur un album en entier. Ces chansons ont été enregistrées quand nous avons pu nous retrouver tous ensemble. Néanmoins, il se pourrait que nous publiions d’autres chansons dans le futur. Aujourd’hui, nous ressentons qu’il est temps de composer de nouveaux titres. Ils devraient sortir bientôt sur un vinyle.

 

Qu’allez-vous donc faire entendre pendant le concert ?

Vous entendrez beaucoup d’anciens titres et quelques nouveaux.

 

Votre dernier enregistrement date de 2011. Quelles étaient vos envies lorsque vous vous êtes retrouvés ?

Nous avons souhaité garder le même son, le Dirty Reggae. Nous voulons en fait rester en accord avec nous-mêmes et avec la musique que nous créons depuis plus de 14 ans. Lors des concerts, le public nous a toujours réclamé leurs titres favoris. Ces morceaux sont devenus comme des guides dans l’écriture de notre musique. Il faut donner aux gens ce qu’ils attendent et ce qu’ils souhaitent. Help Man a été inspiré par Countryman Fiddle. Cette chanson rappelle des airs que des groupes comme Symarip ont puisé au début des années 1970. Aggro Reggae Party est proche de Funky Fire ou de Fire Cracker. Le son Dirty Reggae a toujours été un mélange du reggae style skinhead de 1969 et de soul/funk américain.

 

Et vous y êtes fidèles.

Nous avons toujours su que nous étions un groupe festif. Nous jouons une musique qui se ressent. Aussi longtemps que ce sera bon et que nous pourrons déplacer les foules, nous continuerons.

 

 

 

  • Mercredi 18 mai à 20 heures au 106 à Rouen. Tarifs : de 20 à 5 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 32 10 88 60 ou sur www.le106.com
  • Première partie : Selector Vince McLemore