Le blues rock de Little Bob est toujours autant révolté. Le nouvel album enregistré avec The Blues Bastards est empreint d’énergie brute. Jeudi 28 mai au Tetris au Havre, Little Bob Blues Bastards joue tous les titres de Howlin’, sorti en avril dernier.

 

photo Bruno Migliano

photo Bruno Migliano

Little Bob prévient : « ça swing du début à la fin. Ça remue le cœur, l’âme, le ventre et aussi les gambettes ». En effet, ça swing avec Howlin’, nouvel album de Little Bob, le deuxième enregistré avec The Blues Bastards, Comme s’il fallait le rappeler, ce disque commence par un hymne, We Are The Blues Bastards. « J’ai voulu présenter le groupe. Nous n’oublions pas nos bases mais nous bâtardisons le blues avec du rock. Je reste un bluesman dans l’âme. J’en écoute depuis toujours ».

 

Les présentations faites, Little Bob partage ses colères. Il y a toujours autant de révolte dans l’âme de ce jeune homme de 70 ans. « Je sais qu’une chanson ne changera jamais le monde mais j’avais envie d’en parler ». Parler de cette fille qui n’a pas d’autres choix que de dormir dans sa voiture parce que son salaire ne lui permet pas de louer un logement (Sleepin’ in a car).

 

Parler aussi de tous les grondements provenant de terre. « Durant toutes ces années, ça n’a pas changé des masses. Il y a des guerres partout. Il y a un nombre de plus en plus important de gens au chômage. Les politiciens sont devenus des fantoches. Ce sont les groupes financiers qui tirent les ficelles, qui s’enrichissent au détriment des plus pauvres. Cet album est ce cri qui monte jusqu’au ciel ».

 

Little Bob se fait plus tendre lorsqu’il s’agit d’évoquer Mimi dans My Heart keeps beating. « C’est ma douce. Je lui dédie cette chanson. Elle est là depuis 28 ans. C’est aussi ma muse ». Howlin’ est un périple dans les méandres des souvenirs, des combats, des révoltes d’un homme, toujours fidèles à ses idées et ses engagements.

 

  • Jeudi 28 mai à 21 heures au Tetris au Havre. Tarifs : de 15 à 11 €. Réservation au 02 35 19 00 38 ou sur www.letetris.fr
  • Première partie : The Tinun’s
  • Projection gratuite à 19 heures de Rock in class hero.