Florence Giorgetti porte la parole de Grisélidis Réal. La comédienne est sur le plateau du Cadran à Evreux jeudi 15 mai avec Robert Cantarella.

 

Griseledis_RealProstituée, écrivaine, féministe, anarchiste, généreuse, amoureuse, drôle et engagée… C’est le portrait de Grisélidis Réal. Florence Giorgetti a été touchée par le parcours et par l’écriture de cette femme. « C’est une battante et elle s’est battue durant toute sa vie. Elle a voulu faire de sa vie un art. Elle a cherché l’amour, l’amour, l’amour mais elle n’a trouvé que la maladie et la mort ».

Grisélidis Réal s’est donc battue pour l’amélioration des conditions des prostituées et surtout contre les injustices, la morale et la bonne pensée. Ses propos et ses écrits ont bien évidemment fait scandale. « Elle écrit sur son métier afin que reste une trace. Elle explique qu’elle bosse toute la journée, à la chaîne. Et cela non pas sur un mode angélique, romantique. Grisélidis Réal a un style direct pour parler du plaisir, de la jouissance. L’autre scandale : pour elle, la prostitution est un choix. Elle dit : j’en avais envie. Cependant, au tout début, c’est un besoin. Elle doit nourrir ses quatre enfants », explique Robert Cantarella, comédien et metteur en scène.

A partir d’un livre d’entretiens avec le journaliste Jean-Luc Hennig, Florence Giorgetti retrace le parcours de cette femme libre, aborde des sujets comme l’amour, la vieillesse, les enfants, la mort. Elle a gardé cette forme de dialogue et partage la scène avec Robert Cantarella.

 

 

  • Jeudi 15 mai à 20h30 au Cadran à Evreux. Tarifs : de 19 à 5 €. Tarifs : de 19 à 8 €.  Réservation au 02 32 78 85 25 ou billetterie.evreux@sn-el.fr