Une histoire de L’Abordage : à lire et à écouter

par | 26 février 2015 | Dédicace, Un Livre

 

photo Dan Forbuscki

photo Dan Forbuscki

C’est toute l’histoire de L’Abordage à Evreux qui est racontée dans ce livre. A L’Abordage, 1983-2015, rassemble de nombreux témoignages, des souvenirs de ceux qui se sont engagés pour les musiques actuelles à Evreux, ont porté ce projet alternatif à bout de bras, ont vécu cette belle aventure. Parmi eux, il y a Xavier Gauvry. Le musicien a passé trente ans à L’Abordage, tout d’abord en tant que régisseur, puis chargé de l’accueil des artistes. Il a écrit dans le livre et sera présent samedi 28 février à la librairie Gibert Joseph à Evreux avec les personnes qui ont fait l’histoire de L’Abordage.

 

 

Quand vous pensez à l’histoire de L’Abordage, quel mot vous vient à l’esprit ?

C’est un peu compliqué. L’histoire de L’Abordage, c’est tout un tas de choses. Cependant, ce serait esprit d’équipe. Quels soient les gens qui ont pris en charge cette salle, il y a toujours eu une vraie équipe pour assurer la programmation, la direction, l’administration.

 

La suite de l’histoire de L’Abordage est toujours incertaine. Que ressentez-vous aujourd’hui ?

C’est dur à réaliser. En fait, il a fallu que je lise le livre. A la lecture, mes yeux se sont embués. J’ai alors pris conscience que tout ce que nous avions fait, vécu dans cet endroit est en train de se terminer. Et nous ne connaissons pas la suite. C’est une page qui se tourne et nous ne savons pas si nous pourrons en écrire une nouvelle. Mais, il ne faut pas se laisser submerger par cela. Il faut profiter de ces moments qui nous restent.

 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à cette histoire ?

Je travaillais pour la ville d’Evreux dans les centres aérés. J’étais déjà musicien. A cette époque, c’était compliqué d’être programmé. On ne savait pas comment s’y prendre. Christian Roux est arrivé avec son dynamisme, sa folie, son énergie. Il a programmé des concerts, organisé le festival. Nous nous sommes rencontrés. Nous avons sympathisé et il m’a proposé de venir à L’Abordage.

 

Quel était votre groupe ?

C’était Effigie. Parfois, nous l’écrivions FIJ. Pour l’anecdote, nous avons gagné le premier tremplin rock organisé par Christian Roux lors du deuxième Rock dans tous ses états. Ce fut notre petite reconnaissance locale.

 

Qui vous a donné envie de jouer de la musique ?

C’est mon père. Il a beaucoup écouté de musiques, surtout de la bonne musique. Grâce à lui, j’ai découvert les Stones, les Beatles, les Doors… Comme tout ado, je me suis dit : on va s’y mettre.

 

En 30 ans, vous avez vécu de merveilleux moments, fait de belles rencontres.

C’est ce qui prévaut. Je ne peux entrer dans les détails, tellement il y a eu de belles rencontres artistiques et humaines. En travaillant dans une telle structure, on ne peut que vivre des instants privilégiés. Non seulement, je voyais des personnes sur scène mais aussi je les côtoyais à table, en coulisses. J’ai tout connu en fait, dès les premiers concerts dans cette salle qui ne s’appelait pas encore L’Abordage et se trouvait au premier étage de la MJC. J’ai un vrai attachement à cette salle. Je fais partie des dinosaures.

 

Toutes ces années sont marquées par des combats.

Il a fallu se battre avec plus ou moins d’intensité. Aujourd’hui, un nouveau combat est engagé et la bataille n’est pas finie.

 

 

  • Samedi 28 février de 15 heures à 18 heures à la librairie Gibert Joseph, place Clemenceau à Evreux. Entrée libre. Présentation de l’ouvrage en présence de Jean-Christophe Aplincourt, des membres du groupe As We Bleed et de la radio Principe Actif, Patrick Auffret, Françoise Charrier, Nathalie Cordier, Franck Dubois, Xavier Gauvry, Simon Girardon, Frédéric Grimaud, Alain Lambert, Valérie Maître, Jean-Marie Martin, Jackie Mascré, Vincent Pelcot, Olivier Peters, l’équipe actuelle de L’Abordage.
  • Le livre est en vente à L’Abordage, à la librairie Gibert Joseph, à l’office de tourisme à Evreux et en ligne sur http://labordage.bigcartel.com/

À lire également

risus. ut mattis ante. id ut ipsum luctus commodo id, consectetur Praesent