Hommage à Madonna

par | 23 juillet 2020 | Projet 55, Théâtre

Madonna est le personnage principal de ce spectacle donné jeudi 23 juillet à la salle des fêtes de Tourville-la-Rivière. Pour ce nouvel épisode du 55, Yann Dacosta a réuni Laura Chapoux, Xavier Feugray, Anne-Laure Labaste et Alexandre Thoraval.

Seuls ses amies et amis le savent. Yann Dacosta est un fan inconditionnel de Madonna. Et ce, depuis l’âge de 7 ans et la sortie du premier album éponyme. « C’est mon plaisir coupable. Quand je la voyais à la télé, j’étais scotché devant l’écran ». Il y a tout d’abord l’artiste, aussi « la créatrice et la productrice. Elle chante, crée ses labels, fait des films et des clips. À ses débuts, nous sommes dans l’époque forte des clips tournés par des réalisateurs de cinéma ».

Il y a aussi la femme qui reste sans concession et n’a jamais hésité à bousculer les conventions et dénoncer les discriminations. « C’est une personne importante dans le paysage musical et culturel. Elle a fait avancer beaucoup de causes, dont celle des LGBT et des Noirs. Elle est engagée dans les luttes féministes. En fait, elle met les marges au centre et n’hésite pas à prendre des risques pour sa carrière. Elle a beaucoup divisé. Aujourd’hui, elle a 62 ans et continue à déchaîner les critiques ».

Une rencontre d’artistes

Depuis son enfance, Yann Dacosta n’a jamais cessé d’écouter les vinyles que ses parents lui ont offerts et de regarder cette icône vieillir. « La vie de Madonna est comme une série télé qui dure depuis trente-cinq ans. Et j’y suis accro. Je suis avec passion cette fiction. Parce qu’avec elle, tout est fiction. Chaque album est une nouvelle histoire. Elle change de look, invente des personnages. C’est intéressant de revoir tout ce qu’elle a pu impulser. Tout est basé sur la danse, le corps, l’érotisme, la sexualité ».

Le 55 donne une occasion à Yann Dacosta d’imaginer une proposition artistique sur Madonna « peut-être pour expliquer pourquoi je l’aime tant ». Pour le jeudi 23 juillet à la salle des fêtes de Tourville-la-Rivière, il a réalisé un montage de textes de Virginie Despentes qui dresse un portrait de la star. Il a pioché dans des interviews, dans la thèse de Georges-Claude Gilbert, professeur de la littérature américaine et de culture populaire à l’université de Rouen et signataire du Mythe Madonna. Cette lecture est entrecoupée de reprises du répertoire de la chanteuse.

Yann Dacosta va confier les textes à Laura Chapoux et Alexandre Thoraval et les chansons à Anne-Laure Labaste et Xavier Feugray. Des artistes avec lesquels le fondateur du Chat foin n’a jamais travaillé. « C’est le principe du 55 qui permet de chouettes rencontres et de décloisonner. Je leur propose un univers qui est loin du leur ».

Infos pratiques

  • Jeudi 23 juillet à 20 heures à la salle des fêtes, place de la Commune de Paris à Tourville-la-Rivière.
  • Tarif libre.

À lire également

Deux familles en exil

Deux familles en exil

Traverser La Rivière sous la pluie raconte l’histoire de deux familles en exil...

venenatis libero consectetur quis, id suscipit non