L’Alchimie reprend “Ciels” de Wajdi Mouawad

par | 13 janvier 2020 | Théâtre

Avec Ciels, dernier épisode de la tétralogie, Le Sang des promesses, Wajdi Mouawad aborde la menace terroriste. Une pièce pour laquelle Amélie Chalmey a eu un coup de foudre. La fondatrice de la compagnie L’Alchimie et metteuse en scène s’empare de cette histoire policière pour raconter un monde où il est difficile de trouver une place et partager une colère. Ciels se joue du 14 au 18 janvier au CDN de Normandie Rouen, le 23 janvier au théâtre des Charmes à Eu, le 25 janvier à Conches-en-Ouche, le 28 janvier au Rayon vert à Saint-Valery-en-Caux et le 31 janvier au gymnase à Merville-Franceville.

Une enquête policière

Ils sont cinq, quatre hommes et une femme. Tous font partie de l’opération Socrate. Les voilà isolés du monde, entre un 20 décembre et un 25 mars, réunis dans le plus grand secret pour tenter de déjouer un attentat terroriste. Quelles personnes ? Quel jour ? Quelle heure ? Quel lieu ? Personne ne le sait. Seule information : les terroristes ont entre 25 et 35 ans. Le groupe n’est pas vraiment coupé du monde puisqu’il a tous les outils technologiques possibles pour l’écouter. Tout va basculer après le suicide d’un des membres de mission secrète. Le groupe part alors sur deux pistes. La première est islamiste. La seconde, poétique, mène vers le tableau du Tintoret, peintre italien de la Renaissance. Des indices se cacheraient dans L’Annonciation faite à Marie, réalisé vers 1585. C’est l’histoire de Ciels, un texte de Wajdi Mouawad qui vient clore sa tétralogie, Le Sang des promesses, après Littoral, Incendies et Forêts.

Une colère

Amélie Chalmey a découvert cette pièce, non pas au théâtre, mais lors d’une lecture. « Je me suis retrouvée face à une évidence émotionnelle. Il y a une émotion latente dans toute cette histoire. Celle de la colère. Ce n’est pas particulièrement la mienne mais je la sens autour de moi. Dans Ciels, il n’y a pas une colère qui fait tout exploser ou hurler. Non, elle est tapie. On la ressent dans chaque mot ». Cette colère vient d’une incompréhension de la marche du monde. « Nos parents n’ont rien pu faire et, pourtant, ils ont choisi de nous faire naître dans ce monde-là. C’est une colère que l’on récupère en héritage, une chaîne infinie. Jusqu’à quand cela va-t-il durer ? » Là, pas facile de trouver sa place, de se construire une identité. Comment jouer cette colère ? « Il y a une partition réaliste, très proche de nous, et une autre poétique, très assumée. On bascule de l’une à l’autre en amenant des ruptures dans le rythme, dans la façon de parler ou de se taire. La poésie raconte cette colère, impose un ralentissement pour éviter toute explosion ». Cette colère va inciter cette jeunesse à ne jamais abandonner.

Un huis clos

La metteuse en scène rouennaise ne cache pas son peu d’intérêt pour les huis-clos. Pourtant, Ciels se déroule dans un espace fermé, loin de tout regard curieux. « La particularité de la pièce : Wajdi Mouawad a tout d’abord écrit la scénographie de sa pièce où il faisait entrer le public dans le bunker, puis le texte. Je me suis interrogée sur la façon dont Ciels pouvait résister ou pas à un autre espace. Nous avons opté pour une esthétique très épurée. Quant au tableau de Le Tintoret, personne ne le voit mais il apparaitra. Nous avons travaillé sur cette perspective pour enfermer les personnages de la pièce et obliger le public à le regarder ». 

Infos pratiques

  • Mardi 14, mercredi 15, jeudi 16 et vendredi 17 janvier à 20 heures, samedi 18 janvier à 18 heures au théâtre des Deux-Rives à Rouen. Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du mercredi 15 janvier. Tarifs : 15 €, 10 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 70 22 82 ou sur www.cdn-normandierouen.fr
  • Jeudi 23 janvier à 20 heures au théâtre des Charmes à Eu. Tarifs : de 15 à 8 €. Réservation au 02 35 50 20 97 ou sur wwwtheatreduchateau.fr
  • Samedi 25 janvier à 20 heures à la salle de spectacles à Conches-en-Ouche. Tarifs : de 12 à 7 €. Réservation au 02 32 30 31 90 ou sur billetterie.spectacles@conchesenouches.com
  • Mardi 28 janvier à 20 heures au Rayon vert à Saint-Valery-en-Caux. Tarifs : de 18 à 6 €. Réservation au 02 35 97 25 41 ou sur www.lrv-saintvaleryencaux.com
  • Vendredi 31 janvier à 20h30 au gymnase à Merville-Franceville. Tarifs : 10 €, 5 €. Réservation au 02 31 24 21 83

À lire également

ipsum libero Aliquam ut Aenean libero. facilisis