Autrice et metteuse en scène autrichienne, Cornelia Rainer s’empare de la figure de Jeanne d’Arc pour évoquer l’adolescence d’aujourd’hui qui cherche sa voie. Jeanne est une pièce de théâtre créée du 26 février au 2 mars au CDN de Normandie Rouen avant des représentations à Grand-Couronne et Rouen.

« Jeanne d’Arc est un personnage fascinant. Elle représente la force, le courage et aussi l’autodestruction. Elle est allée au-delà de ses possibilités ». Cornelia Rainer n’a pas écrit une nouvelle adaptation de la vie de la Pucelle d’Orléans. « Elle est juste un point de départ ». L’autrice et metteuse en scène autrichienne a choisi de confronter la vie de cette figure devenue universelle à celle d’une adolescente d’aujourd’hui. « Je n’ai pas voulu me focaliser sur le propos politique. C’est la vision pure du personnage qui m’a intéressée ».

Cornelia Rainer dresse le portrait de Jeanne, une fille quelque peu perdue qui se met la pression pour plaire autant à ses parents, ses enseignants, ses copains et se fondre dans le monde d’aujourd’hui. « La société contemporaine offre de nombreuses possibilités. On peut devenir beaucoup de choses. Tant de choses qu’il est difficile de choisir ». Jeanne a alors des doutes et des peurs, tente de trouver du courage pour les surmonter. « Il y a un côté négatif à cela : il faut toujours se surpasser. Cela mène à des situations terribles et donne le vertige ». 

Une parole pour quatre comédiennes

Où alors trouver les réponses à toutes ces questions ? Comme Jeanne d’Arc, la Jeanne de Cornelia Rainer entend des voix qui lui donnent des conseils, voire des directions. Et elle veut y croire. « Elle ne veut pas accepter que les gens ne croient en rien. Qui fait les croyances ? Les réseaux sociaux ? Cela redéfinit la démocratie ».

La particularité du récit : Cornelia a écrit un monologue et le confie à quatre comédiennes, Leslie Bernard, Hiba El Aflahi, Eurydice El-Etr et Olive Malleville, toutes habillées du même costume. « Cela me permet des perspectives différentes, d’élaborer des figures. Comme les actrices ont des âges différents, je peux travailler sur divers stades de maturité, sur de multiples traits de caractère. Jeanne échappe alors à une détermination fixe ». Jeanne devient ainsi une partition pour un chœur à quatre voix.

Infos pratiques

  • Mardi 26, mercredi 27 et jeudi 28 février à 20 heures, vendredi 1er mars à 20 heures, samedi 2 mars à 18 heures au théâtre des Deux-Rives à Rouen. Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du mercredi 27 février. Tarifs : 15 €, 10 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 70 22 82 ou sur www.cdn-normandierouen.fr
  • Vendredi 15 mars à 20 heures à l’Avant-Scène à Grand-Couronne. Tarifs : 7,50 €, 4,50 €. Réservation au 02 32 11 53 55
  • Jeudi 21 et vendredi 22 mars à l’historiai Jeanne d’Arc à Rouen
  • Spectacle tout public à partir de 14 ans