baptiste-lecaplain212Baptiste Lecaplain a partagé un appartement avec Kyan Khojandi dans la série Bref. Les deux humoristes se retrouvent désormais sur scène pour jouer respectivement leur spectacle. Ils sont vendredi 25 octobre au théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly où chacun joue son one-man-show

 

 

 

Un nom et un succès

En cinq ans, Baptiste Lecaplain s’est imposé comme un artiste incontournable de l’humour. Petit protégé de Gad Elmaleh, il a grandi à Mortain en Basse-Normandie. Tout d’abord animateur pour enfants, il décide à 21 ans de quitter ce métier pour devenir humoriste. Il écrit son premier spectacle, fait des apparitions de plus en plus fréquentes à la télévision (Pliés en 4 sur France 4, Ce Soir avec Arthur sur Comédie, La Folle Histoire du Palmashow dur Direct 8) et se retrouve le colocataire de Kyan dans la série Bref sur Canal +. Au cinéma, il joue dans Nous York de Géraldine Nakache. A 28 ans, il a reçu plusieurs récompenses et conquis un vaste public.

 

Un premier spectacle

Lancé en 2008, Baptiste Lecaplain se tape l’affiche fait un carton dans toutes les salles. Dans ce premier spectacle, il se raconte. Il revient sur quelques moments de sa vie. Ces instants où il a douté, où il a dû gravir des montagnes pour parvenir jusqu’aux scènes de théâtre.

En cinq ans, Baptiste Lecaplain a fait évoluer ce one-man-show et l’a basculé dans un univers décalé. « J’aime l’absurde. J’adore les Monty Python. Les Nuls m’ont fait beaucoup rire. Tout comme Les Inconnus. Au début, je ne pouvais imaginer en faire sur scène. Pour cela, il faut que les gens vous suivent, connaissent votre univers, soient convaincus. Les spectateurs ont besoin d’être rassurés au début. Après, vous pouvez aller dans un univers absurde ».

 

Improvisation

Ce premier spectacle s’est enrichi et reconstruit à coups d’improvisation sur scène. « J’essaie régulièrement des trucs. Quand le public rigole, je garde bien évidemment. Cependant, je ne pourrais pas faire uniquement un spectacle d’impro. Il est nécessaire d’avoir toujours une base écrite. Pour l’artiste, c’est trop stressant et trop dangereux ».

 

 

Un deuxième spectacle

Baptiste Lecaplain est « en train d’écrire un nouveau spectacle. Je ne me repose jamais sur mes lauriers. Je ne sais pas encore à quoi il va vraiment ressembler. Pour l’instant, j’ai écrit une bonne demi-heure de spectacle. Il aura bien sûr une grande partie autobiographique. Les sujets nous appartiennent toujours et c’est marrant de parler de sa vie ». Un nouveau spectacle prévu pour 2015.

 

Au cinéma

L’humoriste a tourné dans deux longs-métrages : Le Beau Monde de Julie Lopes-Curval et Libre et assoupi de Benjamin Guedj. « Le métier de comédien me plaît. C’est un autre métier. Cela me permet de faire des pauses ». Baptiste Lecaplain ne se contente pas de jouer. Il écrit aussi un scénario. « Ce sera une comédie ».

 

Un garçon zen

« Je suis très content. Ma carrière est encore toute jeune. Chaque soir est différent et unique ». Pour rester en pleine forme, Baptiste Lecaplain qui a fait 13 ans de basket « court tous les jours. Je vais dans le bois à côté de chez moi avec mon chien. Je ne fume pas, je ne bois pas ».

 

    • Vendredi 25 octobre à 20 heures au théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly.
      Tarifs : 19 €, 15 €. Réservation au 02 35 68 48 91 ou sur www.dullin-voltaire.com
    • Première partie Kyan Khojandi.