Pour certaines compagnies, ce sont des premières. Pour les autres, ce sont des étapes de travail lors des Baptêmes de l’air. Le festival des Envolées du théâtre de la Chapelle Saint-Louis à Rouen présentent du 19 au 27 janvier les créations, terminées ou pas, de troupes régionales. L’objectif reste d’apporter un soutien à l’émergence. La Sixième Heure lance ce temps fort avec Tchaïka.

 

photo Thomas Cartron

photo Thomas Cartron

C’est la toute première création de la Sixième Heure. Pour ce moment si important et si fragile de la compagnie, un texte s’est imposé : La Mouette de Tchekhov. Dans cette pièce, le dramaturge russe soulève en effet plusieurs enjeux, comme l’engagement, la finalité du théâtre et de l’écriture. Treplev aime Nina qui joue dans sa première pièce, un manifeste pour un théâtre nouveau et un monde bien meilleur. Il a besoin de la reconnaissance de sa mère, Arkadina et de son compagnon, Trigorine, star de l’écriture. Elle n’arrivera jamais. Nina qui rêve de gloire quitte Treplev pour Trigorine. Medvedenko, jeune instituteur, est amoureux de Macha. Il y a beaucoup d’amour dans La Mouette. Or, il n’est jamais réciproque. Alors, il naît, disparaît, renaît. Les souvenirs sont très présents chez les uns. Les rêves guident les autres. Pour les personnages, il y a la quête d’une renaissance dans une société qui se cherche.

 

La Sixième Heure ne présente pas La Mouette, mais une adaptation de l’œuvre, Tchaïka (mouette en russe). « Notre choix dramaturgique s’est porté sur trois duos amoureux afin de questionner l’art, l’amour et la réalité concrète des choses », explique Sarah Amrous. L’objectif : révéler l’humain avec ses passions, ses illusions, ses désillusions, ses conflits, ses frustrations.

 

Dans ce spectacle, « le théâtre se fabrique à vue. La régie lumière et son se trouve sur le plateau. Les personnages sont continuellement sur la scène, parfois comme des fantômes. Ce qui permet d’interroger le rapport au public et notre art ». Tchaïka est une réflexion sur le théâtre menée avec les codes du conte.

 

 

Le programme des Envolées

  • Lundi 19 et mardi 20 janvier à 20 heures au théâtre de la Chapelle Saint-Louis : Tchaïka de la compagnie La Sixième Heure
  • Mardi 20 janvier à 18h30 au théâtre de la Chapelle Saint-Louis : 636 de la BBC (Baptême de l’air)
  • Jeudi 22 et vendredi 23 janvier à 20 heures au théâtre de la Chapelle Saint-Louis : Visage de feu du collectif Cohue
  • Jeudi 22 janvier à 18h30 au théâtre de la Chapelle Saint-Louis : Dis, à quoi tu danses ? de la Sixième Dimension (Baptême de l’air)
  • Vendredi 23 janvier à 18h30 au théâtre de la Chapelle Saint-Louis : Exit par la compagnie Impact (Baptême de l’air)
  • Lundi 26 et mardi 27 janvier à 20 heures à la salle Louis-Jouvet : Oubli total de La Presque Compagnie
  • Lundi 26 janvier à 18h30 à la salle Louis-Jouvet : J’étais dans la maison et j’attendais que la pluie vienne des Temps d’arts (Baptême de l’air)
  • Mardi 27 janvier à 18h30 au théâtre des Deux Rives : ADN du Théâtre extensible (Baptême de l’air)

 

Infos pratiques

  • Tarifs : de 15 à 6 €. Les Baptêmes de l’air sont gratuits
  • Réservation au 02 35 98 45 05 ou sur www.chapellesaintlouis.com