Ils sont 5 et viennent de Brighton. Squid joue leur pop psychédélique vendredi 16 novembre au 3 Pièces à Rouen dans le cadre du festival This is England.

Au départ, la musique était un jeu. Juste un moyen de tuer le temps et de fabriquer du son. Les cinq membres de Squid, tous des copains très proches, étaient encore des étudiants à l’université de Brighton. À cette époque-là, il n’était pas question de former un groupe. « Finalement, nous avons commencé à écrire et à jouer de plus en plus. Aujourd’hui, cela ne ressemble toujours pas vraiment à un travail », remarque Anton Pearson, guitariste et chanteur.

Squid continue à « expérimenter différents types de musique et d’idées ». Des moments qui restent toujours « excitants » pour le groupe. « Nous écoutons chacun beaucoup de musiques différentes. Nous arrivons ainsi avec une quantité considérable d’idées qui nourrissent nos compositions. Je pense cependant que nous partageons un amour commun pour les groupes de Krautrock allemands tels que Can et Peu et pour des formations plus contemporaines, influencés par eux ».

De la fièvre sur scène

Le groupe, originaire de Brighton, joue une pop psychédélique empreinte d’un punk des années 1970. C’est efficace, enlevé, percutant. Les cinq garçons sont réputés pour leurs concerts fiévreux. Ils seront vendredi 16 novembre au 3 Pièces à Rouen avec Europe and Co et le festival This is England. Rouen qu’Anton Pearson connaît très bien. « Je venais régulièrement. Des amis très proches de la famille y habitent. Je vis à Rouen depuis deux mois et je fais connaissance avec cette ville qui semble intéressante sur le plan musical. J’apprécie beaucoup la chaleur des gens et la qualité des boulangeries ».

En quelque temps, Squid a réussi à séduire avec un premier EP, Lino, des singles comme The Dial ou encore Terrestrial Changeover Blues sur la nostalgie hypocrite. Les prochaines étapes : des concerts au Royaume-Uni et en Europe avant une nouvelle phase d’écriture.

 

Infos pratiques

  • Vendredi 16 novembre à 21 heures au 3 Pièces à Rouen.
  • Première partie : Popping Hole
  • Tarifs : 7 €, 5 €