Pour Sophie Lecarpentier, c’est une incursion dans le théâtre documentaire. Avec Qu’y a-t-il à présent ?, présenté jeudi 12 mai au théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly, la metteure en scène de la compagnie Eulalie propose un regard de la jeunesse sur la société actuelle.

 

compagnie eulalieAu point de départ de ce spectacle, il y a une double constatation. « Lors des tournées avec les différentes pièces de théâtre, je me suis aperçue que les spectateurs étaient de plus en plus âgés. D’autre part, le théâtre ne rend pas compte d’une réalité, n’aborde pas les questions que ses posent les jeunes aujourd’hui ».

 

Dans sa démarche, Sophie Lecarpentier, metteure en scène de la compagnie Eulalie, est allée à la rencontre des adolescents pour créer Qu’y a-t-il à présent ?, un spectacle joué jeudi 12 mai au théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly. Elle a mené des ateliers d’écriture avec une classe du lycée Val-de-Seine.. « La parole et l’écriture étaient libres. Il n’était pas question de faire intervenir le rapport d’autorité de l’école. L’objectif a été de mettre ces lycéens à d’autres endroits. Nous avons lu des confessions incroyables, ultrafortes avec une poésie de langue de situation ». Les adolescents ont écrit sur des questions existentielles, sur l’amour, le désir, sur le harcèlement, les réseaux sociaux, la difficulté de communiquer…

 

Ces mots, ces phrases, Sophie Lecarpentier, avec Vanessa Koutseff les ont utilisés pour écrire une pièce à la Jules et Jim mêlant une histoire d’amour et d’amitié entre deux garçons et une fille jouée par des comédiens professionnels et des lycéens. « Notre volonté est également de faire découvrir l’art théâtral. Ce qui m’émeut le plus, c’est quand ils écrivent une parole et la défendent sur un plateau. L’appropriation est beaucoup plus fragile qu’un acteur, donc plus bouleversante. Il y a une fragilité, une sincérité extraordinaires ».

 

 

 

 

  • Jeudi 12 mai à 20 heures au théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly. Tarifs : de 19 à 11 €. Pour les étudiants : carte culture. Réservation au 02 35 68 48 91 ou sur www.dullin-voltaire.com