Simon Falguières retrouve le théâtre Legendre où il a grandi. Il a carte blanche avec la chorégraphe Ambra Senatore du 4 au 6 octobre dans ce joli lieu qui ouvre à nouveau après les longs travaux de rénovation.

Ce théâtre a été comme sa maison. Il a fait ses devoirs dans les loges. Il a joué à cache-cache avec son frère dans les couloirs, les placards, sur la scène… Il y a répété avec ses copains de lycée. Simon Falguières a grandi dans ce beau théâtre à l’italienne d’Évreux. Les souvenirs du fils de l’ancien directeur du lieu, le metteur en scène, Jacques Falguières, remontent à loin. « C’était une répétition de L’Assommoir de Zola. Une comédienne arrachait la boucle d’oreille à une autre et il y avait du sang partout. J’avais 4 ans ».

Deux ans plus tard, il est sur scène. « Mon père a pris l’habitude de faire jouer ses fils dans ses productions. Il a toujours un rapport à l’enfance très important. Je l’ai souvent entendu dire : le théâtre doit être à la taille des enfants. Mon premier rôle a été dans Le Misanthrope de Molière. Je jouais un jour sur deux, en alternance avec mon frère. Nous étions des anges, assis sur un cube. J’ai des souvenirs sublimes. Les comédiens nous faisaient rire. C’était l’aventure. Un jour, mes parents ont été convoqués à l’école. J’avais raconté cela mais personne ne voulait me croire ».

Une déambulation

Le théâtre Legendre a fermé en 2009 pour travaux lorsque Simon Falguières est parti faire des études supérieures. Il y revient pour la réouverture. Cette fois, en tant qu’auteur, metteur en scène et comédien. « J’ai retrouvé la salle. Elle n’a pas changé. Elle a gardé sa patine. C’est très émouvant ». Le Tangram lui a donné carte blanche avec Ambra Senatore, danseuse, chorégraphe et directrice du centre chorégraphique national de Nantes. Si l’un connaît le théâtre dans les moindres coins et recoins, l’autre le découvre. Pour cette déambulation à suivre du 4 au 6 octobre, des souvenirs encore très présents vont se confronter à un regard neuf sur un beau lieu.

Pour Simon Falguières, « c’est une vraie rencontre même si nous venons de deux arts différents ». Les deux artistes, toujours plein d’humour, vont emmener Du Sycomore à la scène. « Cet arbre est là depuis des années. Il était là avant la construction du théâtre. Il a tout vu, tout entendu ». Il y aura un retour vers le passé et mais aussi une projection dans le futur à travers les mots de Simon Falguières, auteur et comédien brillant, et les images chorégraphies d’Ambra Senatore.

Infos pratiques

  • Vendredi 4 octobre à 14h30, 18 heures et 19 heures, Samedi 5 et dimanche 6 octobre à 11 heures, 15 heures et 17 heures au théâtre Legendre à Évreux.