Florence Caillon de L’Éolienne s’est emparée du livre d’Annie Ernaux, Passion simple, pour créer un spectacle, entre cirque et danse, entre force et fragilité. C’est jeudi 19 et vendredi 20 mai au Volcan Niemeyer au Havre.

 

photo Futura Turatittaferante

photo Futura Turatittaferante

Attendre un homme, c’est douloureux. Autant moralement que physiquement. Cette absence envahit, dévore. Annie Ernaux décrit avec précision ces instants cruels, cette absence, ce vide dans Passion simple. Un livre bouleversant qui a touché Florence Caillon. La chorégraphe, fondatrice de la compagnie L’Éolienne, raconte dans Passion simple, le spectacle, présenté les 19 et 20 mai au Volcan Niemeyer au Havre, des états de corps.

 

Sur le plateau, trois interprètes, Marion Soyer, Loreto Tormen et Nele Suisalu, traversent ces instants intenses. Il y a de l’extase, de la sensualité, du désespoir, de la colère. Alors que la voix de Florence Caillon fait entendre les mots d’Annie Ernaux, les trois danseuses acrobates évoluent avec une folle énergie au trapèze, à la corde, sur un canapé. Passion simple est « un objet littéraire scénique » et installe les corps dans des situations de fragilités et de déséquilibres. Florence Caillon poursuit ainsi sa réflexion sur la confrontation de différents territoires artistiques.

 

 

 

 

  • Jeudi 19 mai à 19h30, vendredi 20 mai à 20h30 au Volcan Niemeyer au Havre. Tarifs : 17 €, 9 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com