Voyage intergalactique avec L’Averse

par | 14 février 2020 | Danse

Le festival Toute Première Fois, proposé par L’Étincelle, commence samedi 15 février avec une pièce chorégraphique. La compagnie L’Averse interprète à la chapelle Saint-Louis Voyagers, un duo pour essayer d’avoir la tête dans les étoiles.

Cécilia Emmenegger et Matthieu Coulon Faudemer évoluent depuis dix ans au sein de plusieurs compagnies normandes en tant qu’interprètes. Jusqu’à ce que ces deux danseurs de la compagnie L’Averse expriment le désir de travailler ensemble dans un studio. Point de départ de cette recherche : l’envoi en 1977 par la NASA de deux disques recouverts d’or, fixés sur le flanc des sondes Voyager 1 et Voyager 2, avec l’enregistrement de sons de la Terre, des expressions en 55 langues et 90 minutes de musique… « Ces deux vinyles sont censés nous représenter, rappelle Matthieu Coulon Faudemer. Or, la NASA a décidé toute seule de leur contenu. C’est un point de vue très, très autocentré ».

Voilà Cécilia Emmenegger et Matthieu Coulon Faudemer envoyés en 1977 et transformés en astrophysiciens de la NASA, enthousiasmés par cet exploit, entre une cigarette et un verre de Whisky. Entre ces deux-là, il n’y a pas que des relations professionnelles. Des sentiments lient encore cette femme et cet homme qui portent la douleur d’une possible rupture. Un événement qui renvoie ces deux personnages dans des histoires plus intimes. Celle de Suzanne, une adolescente qui tente de surmonter un chagrin d’amour et celle de Doug, jeune vétéran de retour du Vietnam face à une vie dite normale. Pour l’une, c’est un cataclysme. Pour l’autre, un trou noir.

Dans Voyagers, leur première création, présentée en ouverture du festival Toute Première Fois à L’Étincelle à Rouen, Cécilia Emmenegger et Matthieu Coulon Faudemer font traverser les émotions et les sensations dans une danse sensible et aussi dans un langage pioché dans le vocabulaire, souvent poétique, de l’espace. Rendez-vous dans le cosmos pour faire plus amples connaissances avec le genre humain.

Infos pratiques

  • Samedi 15 février à 20 heures à la chapelle Saint-Louis à Rouen
  • Tarifs : 10 €, 3 €.
  • Réservation au 02 35 98 45 05 ou sur www.letincelle-rouen.fr

À lire également

sem, libero justo leo. fringilla tempus consectetur elit. nec mattis vel,