La chorégraphe Ambra Senatore est entourée de six interprètes dans cette Scena Madre*, une nouvelle création pour effectuer un zoom sur le jeu des relations humaines. C’est mardi 15 janvier à la scène nationale de Dieppe.

Entre la danse d’Ambra Senatore et le cinéma, il y a des liens évidents. Même si la chorégraphe s’est toujours défendue de toute référence dans ses créations. Pourtant, « le cinéma et la danse sont deux arts du mouvement et ont un rapport au quotidien ». Elle n’est pas non plus une grande spectatrice de films. « J’ai un peu honte de moi. Je vais très peu au cinéma, peut-être une fois tous les deux ans. Pourtant j’apprécie beaucoup lorsque j’y vais. Il me reste aujourd’hui quelques repères, des sensations ». 

Pour sa nouvelle création, Ambra Senatore, également directrice du centre chorégraphique national de Nantes, s’est inspirée cette fois « de manière volontaire » de l’écriture cinématographique. « J’ai eu envie de travailler sur une même image, une scène courte qui pouvait appartenir à des situations et des histoires différentes ».

« Tout doit sortir du corps »

Scena Madre*, présentée mardi 15 janvier à la scène nationale à Dieppe, est une succession de scénarios écrits à partir d’une même scène. La chorégraphe exploite là les genres cinématographiques et n’hésite pas à aller jusqu’aux clichés. Un western arrive après un mélodrame, une histoire policière… Des personnages plus ou moins familiers se dessinent tout au long de ces histoires. « Ils apparaissent seulement pendant le processus de création. Je mets les danseurs dans une certaine condition afin que les choses sortent des corps. Tout doit sortir du corps ». 

Tout au long du spectacle, cette « scène mère » va se déployer, s’enrichir de séquences cinématographiques, de gestes du quotidien, de musiques et de la parole, de zoom, de contre-champ et de travelling. Scena Madre* est une métaphore de la vie. « Les scènes se succèdent et se répètent différemment parce que nous changeons nous aussi au fil du temps. Nous sommes un personnage et plusieurs à la fois. Nous jouons divers rôles pendant notre vie ». Ambra Senatore loue le partage et diversité de chacun.

Infos pratiques

  • Mardi 15 janvier à 20 heures à la scène nationale de Dieppe.
  • Spectacle tout public partir de 10 ans
  • Tarifs : de 23 à 10 €.
  • Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr