C’est une première. Pix3l présente une exposition interactive dans son lieu, l’ESADHaR à Rouen. A vos manettes ! Synesthesia réunit plusieurs jeux vidéos comme Bit Trip Runner, Super Hexagon ou encore Child of Eden.

Pix3l a désormais son lieu. L’association qui consacre son action à la culture numérique est installée depuis l’été 2017 dans les locaux de l’ESADHaR, l’école supérieure d’art et de design Le Havre-Rouen. Avoir un espace de création pour ses adhérents, Pix3l l’espérait depuis sa fondation il y a trois ans. Elle n’en restera pas moins nomade pour poursuivre son travail pédagogique dans trois domaines, le cinéma, l’audiovisuel et les jeux vidéos.

Pix3l propose sa première exposition interactive, Synesthesia jusqu’au 15 décembre à l’ESADHaR à Rouen. Synesthesia pour évoquer la synesthésie, un phénomène neurologique qui associe plusieurs sens par la perception de couleurs à des formes visuelles ou des sons.La fresque de La Cachette évoque, à travers un travail de mapping, l’interconnectivité. Influencée par Kandinsky, Anne Patterson a travaillé sur le lien entre la musique et les couleurs. Tout comme Melissa McCracken qui peint ce qu’elle entend. Ses œuvres sont des images mentales de la musique.

Synesthesia, c’est pour voir et aussi pour s’amuser. Pix3l a sélectionné deux jeux vidéos aux esthétiques néo-retro. Avec Bit Trip Runner, il super de franchir des obstacles sur un parcours chaotique. Tout s’accélère : les images, la musique et la difficulté. C’est le rythme qui devient le guide principal. Super Hexagon embarque dans des ambiances psychédélique. Un triangle se trouve dans un hexagone. Au joueur d’éviter les murs. La musique et les couleurs changent à chaque niveau. Synesthesia est une expérience ludique et sensorielle à vivre intensément.

  • Jusqu’au 15 décembre, du mercredi au vendredi de 10 heures à 18 heures, à l’ESADHaR, 2, rue Giuseppe-Verdi à Rouen. Entrée libre.