La galerie Duchoze à Rouen a des allures de jardin de sculptures. Jusqu’au 20 janvier, François Weil, artiste parisien, y expose des pièces en pierre et en ardoise.

 

DSCF0606François Weil déplace les pierres, les façonne, les assemble. Etonnant travail parce que ces pierres, si lourdes et si imposantes, deviennent des sculptures ludiques, poétiques, élégantes et légères. Pour en arriver là, François Weil a dû effectuer plusieurs essais. « Les premières tentatives ont failli clore cette démarche. Tout ce que j’essayais de faire ne me convenait pas. Tout était beaucoup mieux dans la montagne. C’est en appareillant les pierres entre elles que j’ai trouvé cette manière d’exister en tant que sculpteur ».

 

François Weil déambule dans les carrières, ramasse les morceaux de pierre sans savoir véritablement ce qu’ils deviendront. « Chaque pierre est différente. Il faut donc être sur la brèche, être attentif à ce qui peut se passer entre elles ». Le sculpteur imbrique donc les pierres qu’il relie par un simple axe ou un ressort d’automobile et joue avec les lois de l’équilibre.

 

Les sculptures de François Weil qui sont habituellement monumentales se balancent, tournent sur elles-mêmes. Un jeu semblable au mobile des enfants. Un jeu aussi pour le visiteur qui peut modifier par un ou plusieurs gestes la physionomie de la sculpture.

 

  • Jusqu’au 20 janvier, tous les jours de 14 heures à 19h30 à la galerie Duchoze, 49, rue d’Amiens à Rouen. Entrée libre. Tél. 02 35 07 34 13.
  • Autre exposition de François Weil : du 11 octobre 2014 au 4 janvier 2015 avec Patrick Naggar au centre d’art contemporain de la Matmut à Saint-Pierre-de-Varengeville.