L’arrivée du printemps marque aussi le retour de La Maison illuminée d’Oswald Sallaberger en l’église Saint-Maclou à Rouen. Mardi 26 mars, elle interprète des œuvres de Bach, von Weber, Eisler et Schumann.

La Maison illuminée retrouve mardi 26 mars l’église Saint-Maclou à Rouen. Un premier concert en forme de clin d’œil au printemps annonçant une série de rendez-vous dans ce lieu qu’affectionne tout particulièrement Oswald Sallaberger. Le directeur artistique et violoniste propose à travers diverses pièces musicales une traversée de sentiments éprouvés lors de cette période de renouveau. Et ce avec le ténor Enguerrand de Hys, en concert en janvier 2019 à la chapelle Corneille avec Aimer à perdre la raison.

Oswald Sallaberger et la Maison illuminée reviennent à Bach avec deux partitions très connues, un air de La Suite n°3 et Bist du bel mir ? (Si tu restes avec moi ?). Ils interprètent également l’ouverture de Der Freischütz, un opéra de Carl Maria von Weber où la nature devient fantastique, trois des Ernste Gesänge (chants sérieux) de Hanns Eisler pour éveiller la conscience.

Moment de douce poésie avec Robert Schumann : Oswald Sallaberger a tout d’abord choisi les Scènes d’enfants, treize pièces courtes et fraîches qui illustrent les rêves, les désirs, les interrogations. Il partage enfin Les Amours du poète, une suite de musiques joyeuses et mélancoliques.

Infos pratiques

  • Mardi 26 mars à 18h30 à l’église Saint-Maclou à Rouen.
  • Tarifs ; 15 €, 10 €, gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Réservation au 06 86 44 01 60 ou à lamaisonilluminee@yahoo.fr