Caryl Ferey est de passage à L’Armitière à Rouen samedi 18 mars. L’auteur propose Pourvu que ça brûle chez Albin michel. Pas un roman, cette fois : une biographie.

 

On lui doit – entre autres – Utu, Zulu* et Haka. Trois titres qui claquent pour trois polars qui mêlent habilement suspense et violence sur cinquante nuances de noir. C’est que Caryl Ferey ne fréquente ni les clubs de vacances ni les stations thermales. Au cas où l’on ne l’aurait pas deviné, l’auteur, né à Caen, l’explique dans son dernier livre qui est finalement le récit d’une vie ; depuis son adolescence révoltée jusqu’à ses voyages à haut risque en passant par les galères du quotidien.

 

Pourvu que ça brûle, c’est le goût immodéré d’un homme pour l’inconfort. Et l’engagement. Tout est bon… pourvu que ça brûle. Une soif – si l’on peut dire – qui l’emmènera dans les quartiers les plus chauds, les zones les plus arides, aux confins de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l’Indonésie, de l’Afrique du Sud ou du Chili… Toujours des lieux d’Histoire ; et surtout contemporaine, sur les traces des sanguinaires.

 

C’est là qu’il puise son inspiration, là où la réalité est bien plus incroyable que la fiction. Là où elle est souvent plus violente aussi. Pourvu que ça brûle, c’est à la fois l’itinéraire d’un enfant pas trop gâté et le manuel du romancier junior. Caryl Férey explique par le menu comment il trouve son inspiration pour chacun de ses livres ; ou plutôt comment il la cherche. Car le plus intéressant dans ce récit, c’est la propension de l’auteur à ne pas attendre que l’idée se pose au bout de sa plume. Une expédition, des points de chute et roulez, jeunesse… Mais le hasard fait aussi très bien les choses : « Le « personnage » de l’araignée n’aurait jamais vu le jour si le gardien du parc ne m’avait pas parlé de celles qui peuplent le désert. On peut ficeler une intrigue, apprendre dans des livres ou en suivant des cours spécialisés comment tirer au cordeau, mais il est susceptible d’exploser à la vue d’une simple araignée… C’est elle qui m’a donné l’ultime ressort de Zulu. » Prêts pour le Tour du monde ?

 

Hervé Debruyne

 

  • Samedi 18 mars à 15 heures à la librairie l’Armitière à Rouen. Entrée libre.
  • *Zulu sera porté à l’écran avec Forest Whitaker et Orlando Bloom dans les rôles principaux