En 2017, Spring prend une nouvelle dimension et s’étend sur toute la Normandie. Le festival de cirque contemporain, porté par La Brèche à Cherbourg et le cirque-théâtre à Elbeuf, présente une quarantaine de spectacles dans 60 villes du 9 mars au 14 avril.

 

photo Johanne Azoube

Johann Le Guillerm est un artiste hors norme. Parrain du cirque-théâtre d’Elbeuf, il ne cesse d’interroger les arts du cirque et joue avec la notion d’équilibre dans ses spectacles et ses installations. Johann Le Guillerm va donner jeudi 9 mars le coup d’envoi de Spring, festival normand dédié aux arts du cirque qui se tient jusqu’au 14 avril. Il présente Le Pas Grand-Chose, une conférence originale sur le point minimal.

 

Johann Le Guillerm, issu du CNAC, fait partie de la première génération d’artistes appartenant à cette vague du nouveau cirque. Spring s’ouvre cette année à quatre générations de circassiens. « Le festival doit donner une photographie du cirque contemporain dans la diversité de ses écritures », remarque Yveline Rapeau, directrice de la Brèche et du cirque-théâtre. Les nouvelles formes se nourrissent de danse, de théâtre, de musique, de vidéo… « Il y a une émulation après dix années de politique publique de soutien à la création. Ce qui a permis un développement du cirque contemporain ».

 

A l’affiche de Spring, une quarantaine de spectacles qui sont présentés dans 60 structures culturelles ou lieux patrimoniaux normands. « Ce n’est pas seulement une compilation. Nous nous sommes efforcés de dégager des lignes de force », explique la directrice. « Cette année, Spring se structure autour de quatre parcours d’artistes : Alexander Vantournhout, le collectif Petit Travers, Jeann Mordoj et la compagnie rouennaise 14:20 ».

 

Spring, c’est aussi 9 créations. Outre Le Pas Grand-Chose de Johann Le Guillerm, le festival fait notamment découvrir Somos du collectif colombien El Nucleo qui affirme « Nous sommes ». Les six clowns de La Rive ultérieure ont la fièvre dans Funny Birds. Dans Femme sans nom de Z Machine, un cheval devient le témoin de la folie des êtres humains. Le festival met un coup de projecteur sur CircusNext qui soutient les artistes émergents. La clôture se déroulera en musique avec le concert de Chinese Man qui signe la bande son de Speakeasy de la compagnie The Rat Pack, joué pendant Spring

 

 

  • Du 9 mars au 14 avril en Normandie. Réservation sur le site des salles accueillant les spectacles ou sur www.festival-spring.eu.
  • Programme complet sur www.festival-spring.eu