Le pari : jouer Richard III de Shakespeare à deux. Jean Lambert-wild, comédien et directeur du Théâtre de l’Union, CDN du Limousin, et Élodie Bordas le relèvent dans cette adaptation jouée jusqu’au 10 mars au Volcan au Havre.

 

photo Tristan Jeanne-Valès

photo Tristan Jeanne-Valès

Ce clown, Jean Lambert-wild l’explore depuis plusieurs années. On l’a vu récemment dans En Attendant Godot de Beckett. « Son existence se transforme dans la rencontre avec d’autres personnages ». Cette fois-ci, il le confronte à la pièce de Shakespeare, Richard III, « un clown tragique, un clown du mal. Son arme, c’est le rire, la langue ».

 

Dans ce Richard III – Loyauté me lie, devise officielle du roi, présenté jusqu’au 10 mars au Volcan au Havre, Jean Lambert-wild ne fait pas uniquement de ce personnage un monstre sanguinaire. « Je me méfie toujours des caricatures. Richard III crée de l’empathie et une mélancolie qui font de lui un homme sympathique. On est happé par lui. Nous avons tous une part de Richard III en nous-mêmes. Il est en fait la quintessence de l’état de déliquescence de son royaume. Il ne veut pas prendre le pouvoir. Il est dépourvu de la chose essentielle, l’amour, et avance tel un Don Quichotte de la cruauté ».

 

Sur scène, le clown blanc se prend pour Richard III et se retrouve face à un double féminin. C’est toute l’originalité de ce spectacle : la nouvelle création de Jean Lambert-wild est un duo qu’il forme avec Élodie Bordas. La comédienne est telle qu’un reflet de Richard III et aussi tous les fantômes qui gravitent autour de lui. Ensemble, ils partagent « un amour du théâtre », et tenter de recréer « une humanité ».

 

  • Jeudi 3 mars à 19h30, vendredi 4 mars à 20h30, samedi 5 mars à 17 heures, lundi 7 mars à 19h30, mardi 8 mars à 20h30, mercredi 9 et jeudi 10 mars à 19h30 au Volcan au Havre. Tarifs : 17 €, 9 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com