C’est une promenade dans un Paris méconnu que propose David Bobée dans cette nouvelle création. Paris, une adaptation de Mélo, le roman de Frédéric Ciriez, est à redécouvrir du 7 au 11 octobre et ouvre la saison du CDN Normandie Rouen.

 

photo Arnaud Bertereau

photo Arnaud Bertereau

Parfait n’est pas le garçon le plus modeste. Un vrai frimeur ! Quand il parle de son travail, cet émigré congolais installé à Paris le souligne fortement. Il est conducteur de camion-poubelle et non éboueur comme ces deux collègues. Avec lui, on découvre une ville qui n’est pas celle des cartes postales. C’est le Paris, populaire, métissé, sans idées reçues, avec une foule d’anonymes marchant vers la bouche de métro, les petits commerces de quartier, les vendeurs à la sauvette…

 

Parfait raconte son Paris, son Congo et sa vie. Parce que tout s’imbrique. Il y a les journées rudes et éprouvantes, dans la poussière, les poubelles et la chaleur poisseuse, la valse des messages racistes et xénophobes. Et il y a les nuits, légères et joyeuses, dans les voitures de luxe et les habits de lumières, sous la chaleur des spots. Le jour, Parfait est conducteur de camion-poubelle. La nuit, il est sapeur. Il devient le roi de l’élégance et va se confronter à tous ceux qui excellent dans l’art de la sapologie. Le jour, Parfait porte sa chemise et son pantalon verts, son gilet jaune fluo avec les bandes grises réfléchissantes. La nuit, il va sublimer ces couleurs avec un pantalon et une chemise jaunes, une cravate grise, une veste et des chaussettes vertes. Et pas la moindre faute de goût !

 

Paris est un spectacle en miroir. On reconnaît le travail de David Bobée. Beau, intelligent, généreux. Le metteur en scène place ce Paris au carrefour des disciplines artistiques, des cultures, des imaginaires, des luttes, fait entendre cette écriture dense, pleine d’humour et de poésie. Marc Agbedjidji la partage avec force. Impeccable dans ce rôle de Parfait, il est un guide solitaire, drôle et émouvant, dans cette société métissée. Il est accompagné par Marius Moguiba, danseur gracieux, et Angelo Jossec, Mazarin hilarant.

 

  • Mercredi 7 octobre à 20 heures, samedi 8 octobre à 16 heures et 20 heures, Lundi 10 et mardi 11 octobre à 20 heures au théâtre des Deux-Rives à Rouen. Tarifs : 18 €, 13 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 03 29 78 ou sur www.cdn-normandierouen.fr
  • Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation en soirée du 8 octobre
  • Lire le portrait de Marc Agbedjidji