"Morsure" de Marie Molliens

« Morsure » de Marie Molliens

 

Si le début de la saison du Cirque-théâtre d’Elbeuf commence d’une manière traditionnelle en plein air lors de la fête de la ville, la clôture prend une autre allure. Ce nouveau Temps fort est non seulement « en lien avec la programmation », indique Roger Le Roux, directeur du lieu et aussi le fruit d’un soutien à la création. « Nous nous sommes par ailleurs interrogés sur le lien entre les formations supérieures et les esthétiques sur un territoire. Certains sont dans la filiation, d’autres ont rompu ce lien. Nous allons nous concentrer sur une école du monde ».

 

 

Un Temps fort

 

Ce Temps fort du Cirque-théâtre d’Elbeuf, organisé du 5 au 15 juin, sera une fête du cirque avec une place du Champ-de-Foire qui ressemblera à un village de chapiteaux. Cette première édition sera consacrée au Québec. Un pays où le cirque a complètement renouvelé son esthétique. Notamment avec Le Cirque du Soleil, une compagnie internationale et un précurseur du mouvement du nouveau cirque qui pleure depuis samedi 29 juin une acrobate après une chute mortelle à Las Vegas. Le cirque québécois est également très réputé avec les prouesses et la poésie des 7 Doigts de la main et du Cirque Eloize.

« Nous allons montrer toute la diversité du cirque québécois et aussi la relève. Il y a une multitude de compagnies qui se forment », annonce Roger Le Roux. Pendant dix jours, le Cirque-théâtre programme des numéros des étudiants en fin de cursus, des artistes plus aguerris comme Anthony Venisse, Patrick Léonard des 7 Doigts de la main et le Cirque Alphonse. Une nouveauté : les Québécois ont inventé les matches d’impro au théâtre et aussi au cirque. Le principe reste inchangé : dix joueurs, deux équipes qui s’affrontent sous les yeux d’un arbitre et du public.

 

Deux créations

 

Durant cette saison, le Cirque-théâtre d’Elbeuf présentera deux créations. La première avec Scorpène, homme mystérieux, ancien champion d’échecs, mentaliste bluffant qui réussit des tours de magie incroyables. Après Réalité non ordinaire, il revient avec A l’envers.

Ce sera également un autre retour. Celui de la compagnie XY. Sur la piste, il y aura 24 artistes, porteurs et voltigeurs, de nouveaux agrès et surtout des acrobaties à donner le vertige.

 

Une place aux femmes

 

Cinq spectacles de la saison 2013-2014 sont écrits et dirigés par des femmes. « Pour trois d’entre elles, ce sont des premières œuvres personnelles », remarque Roger Le Roux. Marie Molliens donne un autre souffle à la compagnie Rasposo. Phia Ménard jongle avec des sacs plastiques. Fabienne Teulières de la compagnie Timshel réunit des circassiennes, des danseuses et des chanteuses. Quant à Claire Dencoisne du théâtre de la Licorne, crée une fantaisie avec des encombrants. Raphaelle Boitel narre un conte cinématographique.

 

En tout 25 spectacles et 85 représentations lors de cette saison aussi prometteuse que les précédentes.

 

Le programme

  • 7-8 septembre : Les Vadrouilles du collectif AOC
  • 8-12 octobre : Morsure de Rasposo
  • 7-9 novembre : Vortex de Non Nova
  • 6-10 novembre : L’Après-midi d’un foehn de Non Nova
  • 15-17 novembre : Opus de Circa et le quatuor Debussy
  • 28-30 novembre : A l’envers de Scorpène
  • 7-15 décembre : Klaxon d’Akoreacro
  • 9-11 janvier : Qui-Vive de Thierry Collet
  • 23-25 janvier : Soritat de Timshel
  • 30 janvier-1er février : Les Encombrants font leur cirque de La Licorne
  • 13-15 février : L’Oublié(e) de Raphaelle Boitel
  • 13-16 mars : Extrémités d’Inextrémiste
  • 21-23 mars : Clockwork des Sisters
  • 27-30 mars : Six Pieds sur terre de Lapsus
  • 10-12 avril : Acrobates du Monfort
  • 15-18 mai : Nouveau Projet de XY
  • 23 mai : 36 Nulles de salon de Daniel Cabanis
  • 5-15 juin : Temps fort Québec

 

www.cirquetheatre-elbeuf.com