/

Les insectes sont les invités des AnthropoScènes

Photo : Fabrice Robin

Il y aura du théâtre, du cinéma, de la musique, des rencontres et des ateliers pour découvrir le monde des insectes lors des AnthropoScènes. Le festival du Tangram est consacré du 2 au 10 mai à Évreux, Louviers et Mont-Saint-Aignan à ces petites bêtes et à leur monde fascinant.

Valérie Baran est affirmative. « Les insectes sont des super héros ». Ils sont très nombreux — ils représentent 75 % des animaux de la Terre — et indispensables. Ils ont en effet des fonctions essentielles : ils pollinisent les fleurs, filtrent les eaux, décomposent la matière organique… « Sans eux, pas de vie », martèle la directrice du Tangram. Aujourd’hui, le taux de leur extinction s’avère bien plus élevé que celui des autres espèces. Il est huit fois plus élevé que pour les mammifères.

Il fallait bien un festival pour se réconcilier avec ces petites bêtes, mettre en valeur leur travail et démontrer la place essentielle dans la pyramide du vivant. Le festival du Tangram, Les AnthropoScènes, qui se déroule du 2 au 10 mai à Évreux, Louviers et Mont-Saint-Aignan, raconte le lien entre Des Insectes et des hommes.

Se réconcilier

Au programme : des pièces de théâtre, des films, un concert, des rencontres et des ateliers. D’un côté, des propositions artistiques et, de l’autre, des présentations scientifiques pour rendre hommage aux insectes qui peuvent être détestés, faire peur ou fascinent. « La parole scientifique n’est pas entendue. Si elle est écoutée, elle est mal perçue. L’imaginaire peut apporter un autre éclairage. Et le scientifique peut apporter un éclairage sur l’imaginaire. Il explique comment et l’artiste donne à rêver. Cela permet de réactiver notre machine à émotions, de produire du sensible. C’est ce qui a été cassé par notre société. Le spectacle est là comme une chambre d’échos. Cette association est assez vertueuse », explique Valérie Baran.

François Lasserre sera le « témoin » des AnthropoScènes. Entomologiste, vice-président de l’office pour les insectes et leur environnement, il mène des actions en faveur d’une réconciliation et d’un partage de l’espace entre les espèces vivantes. Il viendra parler de la singularité des insectes et de leur rôle dans la nature. Yolaine de la Bigne racontera leur « mini-monde ». Des balades en forêt et dans les jardins seront aussi des moments de découverte. Tout comme les ateliers de cuisine.

La dizaine de films aborderont le lien entre les humains et des insectes à travers des fictions et des documentaires. Au théâtre, Simon Falguières crée Morphé, un conte sur la naissance du monde. Céline Schaeffer jouera La République des abeilles pour partager la vie d’une ruche. Valérie Lesort et Christian Hecq reviennent en Normandie avec La Mouche, une adaptation hilarante de l’œuvre de Langelaan. Autre retour : Sofia Teillet présentera De La sexualité des orchidées, une conférence en forme de performance pour parler de reproduction végétale. De la musique, enfin, avec The Imago et Nova Matera lors d’une Anthropoparty.