COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Chapelle Corneille : le concert rituel de l’ensemble Variances

par | 21 novembre 2016 | Concert

La Voie de la beauté s’ouvre mercredi 23 novembre à la chapelle Corneille. L’ensemble Variances, programmé par l’Opéra de Rouen Normandie, interprète Femme changeante, une pièce de Thierry Pécou inspirée des rituels navajos de guérison.

 

thierry-pecou1ccyrille-guir - copieUniversalité, c’est ce qui caractérise avant tout la musique de Thierry Pécou. Dans son écriture, le compositeur rouennais qui va recevoir le Grand Prix de la Sacem croise et fait dialoguer les cultures et les traditions de l’Amérique centrale et du Sud. Depuis plusieurs mois, il se passionne pour les Indiens Navajo du sud-ouest des Etats-Unis, notamment pour leur médecine si particulière liée à des cérémonies.

 

«  Tout est une question de santé chez les Indiens Navajo. Quel que soit le problème qui émerge dans la société, chez les habitants ou à l’échelle planétaire, il ne peut se résoudre que par des cérémonies de guérison ». Lors de ces rites, la musique se mêle au chant, à la danse, à la peinture de sable. La beauté doit alors apporter l’équilibre et l’harmonie. Ce qui a inspiré à Thierry Pécou Femme changeante, cantate des 4 montagnes. « C’est une divinité fondamentale, la mère de tous les Navajo. Elle intervient pour que le monde se pacifie ». Quant au chiffre 4, « il est présent tout le temps dans le chant, la poésie, la peinture… Le territoire des Navajo est aussi balisé par 4 montagnes sacrées ».

 

L’ensemble Variances, dirigé par Thierry Pécou, interprète mercredi 23 novembre à la chapelle Corneille à Rouen Femme changeante, cantate des 4 montagnes. Cette pièce sera en écho aux Monodies de Hildegard von Bingen (1098-1179), une religieuse dont la musique évoque le pouvoir de guérison des plantes sur l’âme et le corps, et à The Vision of Black Elk de Michael Ellison, compositeur qui s’est inspiré de l’homme médecine des Indiens Sioux. Un concert à vivre comme un rituel qui est le point de départ d’un parcours artistique intitulé Ohuaya. Après le concert, l’opéra… Thierry Pécou compose Healing pour aborder la relation des individus avec la médecine. La création est prévue à l’automne 2018.

 

  • Mercredi 23 novembre à 20 heures à la chapelle Corneille à Rouen. Tarifs : de 25 à 10 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr

 

À lire également

consequat. luctus commodo libero et, at felis nunc quis, felis