COVID 19 : Pas de concerts. Pas de spectacles. Pas d’expositions… nous avons une belle pensée et apportons tout notre soutien à tous les acteurs et actrices du monde culturel, particulièrement affectés par cette mesure. Prenez soin de vous. Restez chez vous et toujours aussi curieux !

Cirque à Elbeuf : délires capillaires avec la compagnie Galapiat

par | 3 juin 2015 | Cirque

C’est le retour de la compagnie Galapiat au cirque-théâtre à Elbeuf. Après un Mad in Finland déjanté en janvier, Sanja Kosonen et Elice Abonce Muhonen proposent du 4 au 6 juin une création tout aussi ébouriffante, Capilotractées.

 

photo Sébastien Armengol

photo Sébastien Armengol

Le capilotractage, c’est la suspension d’un corps par les cheveux. Il fait partie d’une des plus anciennes techniques de cirque. Or, cette tradition a aujourd’hui pratiquement disparu. « Nous avons retrouvé des photos, des dessins, de nombreuses traces dans différents pays. Mais il est impossible de savoir où et quand est né le capilotractage ».

 

Sanja Kosonen, fildefériste rousse, et Elice Abonce Muhonen, trapéziste brune, s’emparent de cette tradition foraine, la remettent au goût du jour dans Capilotractées, présenté du 4 au 6 juin au cirque-théâtre à Elbeuf. « Sanja a vu un numéro de capilotractage à l’âge de 7 ans. Elle en a gardé un beau souvenir. Elle avait trouvé cela magique et incroyable ».

 

Incroyable en effet puisque les deux circassiennes de la compagnie Galapiat, installée en Bretagne,  virevoltent, dansent, évoluent dans des saynètes acrobatiques et drôles. Il a fallu deux ans de travail, de recherche et de répétition pour créer Capilotractées. Première étape : « trouver la bonne coiffure. Nous avons préféré une natte fixée autour d’un anneau en fer ». Les deux Finlandaises ont dû ensuite « entrainer les muscles de leur cou. C’est une discipline qui ne fait pas plus souffrir que les autres. Bien sûr, il y a de la douleur. C’est une zone très sensible. Mais il faut y aller tout doucement. Nous avons commencé par travailler pendant deux minutes, puis cinq minutes, dix minutes ». Sanja Kosonen et Elice Abonce Muhonen s’amusent avec la symbolique de la chevelure féminine, reviennent sur leur parcours d’artistes avec dérision.

 

 

 

  • Jeudi 4 juin à 19h30, vendredi 5 et samedi 6 juin à 20h30 au cirque-théâtre à Elbeuf. Tarifs : de 15 à 8 €. Réservation au 02 32 13 10 50 ou sur www.cirquetheatre-elbeuf.com

Spectacle tout public à partir de 6 ans.

À lire également

Nullam justo sit dolor. risus Donec Curabitur accumsan mattis fringilla