Combats de femmes

par | 1 août 2014 | Art de la rue, Danse

C’est un chœur de femmes pour dénoncer les violences quotidiennes. Mastoc Production joue Dis-le moi samedi 2 et dimanche 3 août aux Z’Estivales au Havre.

 

photo Marianne Grimont

photo Marianne Grimont

Dis-le moi… Quelques mots prononcés lors d’une conversation intime pour partager des secrets, des émotions, des sentiments. Dans le spectacle de Mastoc Production, le sujet de l’échange est connu. Ce sont les violences faites aux femmes. « Elles me troublent, me font mal. Aujourd’hui, la violence est une partie intégrante de nos sociétés. J’ai eu envie d’évoquer ce fait. Quand j’ai écrit ce spectacle, j’avais à peine 38 ans. J’ai aussi voulu rendre hommage à ma mère, à ma fille, à toutes ces amies qui sont présentes dans ma vie ».

 

Carine Kermin aborde ce thème de manière frontale. Sa danse peut se faire tendre, délicate, sensuelle mais aussi énergique et fougueuse. « Je voulais un véritable engagement physique authentique ». Dis-le moi est dansé par sept femmes, d’âge, de parcours et de personnalité différents. Elles peuvent être mutines, timides, fragiles, aguicheuses, espiègles… « Nous nous rejoignons sur certaines choses, comme l’écoute, la solidarité qui doivent être inhérentes aux femmes ».

 

Sept corps, vêtus de robes noires, expriment des états, des douleurs enfouies, des blessures gravées dans la chair. Ils investissent la rue. « Il peut y avoir de l’intimité dans l’espace public. Il s’y passe tellement de choses. Il se dit des secrets. Il suffit de regarder les gens. Nous avons beaucoup travaillé autour de ça ». Sept femmes évoluant en extérieur, « c’est déstabilisant », d’autant qu’elles invitent les hommes à danser.

 

 

 

  • Samedi 2 août à 16h30 à l’école Frédéric-Bellanger, 36, rue Frédéric-Bellanger, dimanche 3 août à 16h30 à l’école des Gobelins, 8, rue des Gobelins au Havre. Spectacle gratuit.
  • Programme des Z’Estivales : ici

À lire également

leo Praesent suscipit ipsum ut at efficitur. vulputate, consequat. elit. sem,